» Pour vous inscrire : Inscription           » Si vous êtes déjà inscrit : Connexion           » Pour nous contacter : Contact

Les dessous de l'antikeynésianisme ?

Textes et données d'approche générale de la crise

Les dessous de l'antikeynésianisme ?

Messagepar scripta manent » Lun 12 Aoû 2013 23:19

Dans Le Monde.fr de ce jour (12 août 2013) :

" Economie politique de l'anti-keynésianisme
Pourquoi les milieux d'affaires s'opposent-ils par principe à la relance par la dépense publique, ainsi qu'à la réalisation du plein-emploi ?
Le retour à la prospérité ne bénéficierait-il pas aux entrepreneurs? Les profits ne gagneraient-ils point à ce qu'un peu d'inflation ne rogne les salaires ?
Eh bien non. Aujourd'hui, comme dans les années 1930, le monde des affaires et de la rente oppose un veto catégorique au keynésianisme traditionnel.
Pour éclairer ce mystère, Paul Krugman a eu la chouette idée d'exhumer un texte de 1943, rédigé par l'économiste polonais Michal Kalecki et intitulé Political aspects of full employment.
Voici, selon Kalecki, les trois raisons qui motivent l'anti-keynésianisme :
La fin du laisser-faire met un terme au pouvoir d'intimidation des milieux d'affaires. En effet, un Etat qui ne prend jamais la responsabilité de stimuler l'activité économique est toujours dans la main des entreprises, qui n'ont de cesse d'invoquer la nécessité d'entretenir un bon climat de confiance pour conserver ou étendre leur liberté d'action.
L'accroissement de la dépense publique accroît le risque d'intrusion de l'Etat dans certaines activités jusqu'ici privées.
Le plein-emploi risque de renforcer le pouvoir de négociation des syndicats et de remettre en cause la discipline imposée à la main-d'œuvre.
Kalecki observe que seules les politiques de relance initiées par les régimes fascistes et nazi ont obtenu l'agrément des milieux d'affaires, d'une part, parce que la dépense publique était concentrée sur l'armement, d'autre part, parce que l'ordre et la discipline au travail étaient garantis par "l'ordre nouveau".
Merci à Kalecki de nous aider à mieux interpréter la démagogie anti-dépense publique et anti-dette qui, sans vergogne, sévit de nos jours.
(Lu sur Le reste du monde)
"

Remarquable !

Pour accéderà l'article de Paul Krugman dans le New York Times du 8 août 2013 : Phony Fear Factor
scripta manent
Site Admin
 
Messages: 330
Enregistré le: Mer 06 Juil 2011 11:35

Retourner vers Analyses et informations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron