» Pour vous inscrire : Inscription           » Si vous êtes déjà inscrit : Connexion           » Pour nous contacter : Contact

Un petit monument de propagande ultralibérale, par The Atlantic

Un petit monument de propagande ultralibérale, par The Atlantic

Messagepar voxpop » Dim 26 Jan 2014 21:51

Le Monde.fr du 23 janvier 2014 résume comme suit une étude publiée par The Atlantic :
" Regard optimiste. Les Cassandre le répètent : le monde de demain est voué au déclin. Mais que disent exactement les chiffres ? Avec l'aide de 21 des plus grands économistes de la planète, The Atlantic explore la période 1900-2050. Conclusion : rien ne sert de paniquer à l'excès. "

Un examen attentif de l'analyse opérée par The Atlantic tendrait pourtant à montrer que, à défaut de panique excessive, une vive inquiétude s'impose.

Pour se faire une opinion, il faut lire les 10 chapitres de l'analyse (en anglais ...) :
- pollution de l'air,
- conflits armés,
- changement climatique,
- écosystèmes et biodiversité,
- éducation,
- égalité hommes / femmes,
- santé humaine,
- malnutrition,
- obstacles au commerce international,
- eau et environnement sanitaire.

Il en ressort globalement que tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes grâce, notamment (chapitre 9), à la libéralisation croissante des échanges internationaux.
Bref, l'application opiniâtre des principes ultralibéraux est la voie du salut pour tout un chacun et pour la planète.

A titre d'exemple, nous citons le chapitre relatif au changement climatique :

" Climate change is real and man-made, but one of the more startling findings is that it is expected to have a net positive benefit through mid-century. (...)
But why would climate change be beneficial ?
Increased levels of carbon dioxide work as fertilizer, boosting agriculture. This makes up the biggest positive impact at 0.8 percent of global GDP.
Moderate warming also avoids more deaths from cold than it incurs additional deaths from heat. Finally, it reduces the demand for heating more than it increases the costs of cooling, totaling about 0.4 percent of GDP.
In total, warming is a net benefit for almost all years between 1900 and 2050. Since 1900, the benefits have increased, reaching a maximum of about 1.5 percent of global GDP in 2025. However, after the year 2070, as temperatures rise, global warming will become a net cost to the world, justifying cost-effective climate action now and in the decades to come
. "

Mais alors, quel est le bilan réel si l'on prend en compte ces " cost-effective climate actions now and in the decades to come " ? Quelles actions ? à quel prix ? quel impact sur les autres éléments chiffrés de l'étude ?
Ce chapitre de l'étude nourrit (volontairement ?) une ambigüité : il pourrait laisser entendre que l'on peut envisager de ne rien changer à nos habitudes actuelles, la bombe à retardement étant prévue à une échéance (2070) postérieure à la fin de la période d'étude (2050).

Pour prendre connaissance de ce petit monument de propagande : A Report Card for Humanity: 1900-2050
voxpop
 
Messages: 304
Enregistré le: Ven 24 Fév 2012 11:41

Retourner vers Economie et société

 


  • { RELATED_TOPICS }
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron