» Pour vous inscrire : Inscription           » Si vous êtes déjà inscrit : Connexion           » Pour nous contacter : Contact

Global warming in a nutshell

Global warming in a nutshell

Messagepar agénor » Sam 12 Mar 2016 01:21

Je vous recommande cette excellente synthèse sur le réchauffement climatique, trouvée grâce au blog Bad Astronomy.
https://tamino.wordpress.com/2016/03/04 ... s-changed/
C'est en anglais, mais même pour ceux qui ne le lise pas très bien, les graphes sont édifiants (et effrayants : l'accélération de l'accroissement de la concentration du CO2 dans l'atmosphère fait tout simplement peur):
Image
agénor
Site Admin
 
Messages: 287
Enregistré le: Mer 06 Juil 2011 11:12

Re: Global warming in a nutshell

Messagepar Demos » Dim 13 Mar 2016 12:46

Nous avons un paquet de chômeurs en Europe. Une masse d'argent dont plus personne ne sait que faire (la bulle financière). Un potentiel énorme en matière de recherche et d'innovations. Un problème majeur auquel se confronter (le réchauffement planétaire, la dégradation générale des conditions de vie (et de survie) sur terre).
Mais que nous manque-t-il pour pouvoir s'attaquer à ce problème?
Demos
 
Messages: 46
Enregistré le: Jeu 02 Juil 2015 16:49

Re: Global warming in a nutshell

Messagepar slaïgo » Dim 13 Mar 2016 22:58

C’est frappant ! Mais ce qui est tout aussi sidérant, c’est la lenteur de la réaction politique. La COP 21 était un succès diplomatique et médiatique, mais au-delà ?
Maxime Combes, économiste et membre d’Attac France, a souligné le 3 mars sur son blog, abrité par Médiapart, que la Commission européenne, dans une communication publiée la veille, s’en tient à l’objectif dont elle s’est déjà doté, c’est-à-dire une réduction de 40% des émissions des gaz à effet de serre (GES) de l’Europe d’ici à 2030.

Un si faible objectif revient à repousser à l’après 2030 l’essentiel des efforts à mener pour obtenir une réduction de 80% des GES en 2050 par rapport à 1990, le minimum exigible de l’UE selon les données du GIEC. A supposer que l’objectif de
moins 40% d’ici à 2030 soit atteint, il faudrait encore diviser quasiment par trois les émissions de l’UE entre 2030 et 2050, c’est-à-dire une diminution de 5% par an entre ces deux dates, ce que personne ne sait faire et ne peut garantir, alors qu’un effort continu dans le temps permettrait de tabler sur un taux de réduction des émissions plus raisonnable de 2,5% par an ; pour 2030 le taux actuellement planifié est à peine de 1,3% par an.

Pour le climatologue Kevin Anderson du Tyndall Centre for Climate Change Research, un si faible objectif pour 2030 montre que l’UE s’ affranchit du budget carbone que le GIEC lui assigné pour rester en deçà des 2% de hausse de température. La majorité des ONG en Europe réclament de l’UE un objectif minimal de 55% de réduction d’émissions des GES d’ici à 2030. C’est donc en toute connaissance de cause, hypothéquant de fait les objectifs assignés par l’Accord de Paris, que la Commission refuse de revoir ses objectifs à la hausse.

La Commission européenne institutionnalise ainsi la procrastination à l’échelle mondiale. Elle invite tous les grands pollueurs de la planète des Etats-Unis à la Chine à faire de même.
slaïgo
 
Messages: 8
Enregistré le: Sam 02 Jan 2016 19:44

Re: Global warming in a nutshell

Messagepar agénor » Mer 30 Mar 2016 16:44

Pour continuer à ne pas bien dormir, il faut lire les articles de Phil Plait sur le sujet (l'auteur du blog Bad Astronomy), qui met à profit sa popularité pour expliquer sans cesse et sans cesse le réchauffement climatique.
Son dernier article porte sur la disparition progressive de la glace polaire arctique. C'est la bonne vieille glace qui s'en va, et non plus seulement la jeune glace de l'hiver passé.

http://www.slate.com/blogs/bad_astronom ... _2016.html

Pour les non anglophones, une petite vidéo (tirée de l'article) qui illustre le phénomène :
https://www.youtube.com/embed/JYNDT2kProU

L'article est truffé de lien vers ses précédents articles sur le sujet.

Je cite sa conclusion, plaidoyer pour que les Etats-uniens fassent le bon choix lors des prochaines élections présidentielles :

I cannot stress this enough: Global warming is real, it’s disastrously affecting our climate, and the economic impact alone will be crushing. And that’s not to mention the oceans becoming acidified, extreme weather on the rise, sea levels rising, and a host of other catastrophic effects.

Remember, in November, Americans will be voting for president of the United States. On one side of the ballot will be a candidate who understands all this and will take action. On the other side will be one who actively buries his head in the sand and denies it all.

Choose wisely.
agénor
Site Admin
 
Messages: 287
Enregistré le: Mer 06 Juil 2011 11:12


Retourner vers Environnement

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron