» Pour vous inscrire : Inscription           » Si vous êtes déjà inscrit : Connexion           » Pour nous contacter : Contact

La double peine pour ceux qui se serrent la ceinture

La double peine pour ceux qui se serrent la ceinture

Messagepar voxpop » Dim 22 Juil 2012 19:50

Dans son édition du 18 juillet 2012, le Canard enchaîné, à la rubrique « Conflit de canard » nous informe qu’une étude vient d’établir un lien entre la fréquentation des supermarchés et le surpoids :
« Des chercheurs de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) ont suivi 7.131 parisiens et banlieusards. Résultat : les habitués des grandes surfaces affichent un tour de taille 1,3 fois plus large que ceux qui font leurs courses dans les petits commerces !
Mieux, le tour de taille augmente avec la taille du magasin. Ainsi, ceux qui font leurs emplettes en hypermarché ont un périmètre abdominal 1,4 fois plus important. Ce qui donne sur la ceinture en centimètres supplémentaires : 1,2 pour Auchan, 1,3 pour Leclerc, 1,5 pour Carrefour, 3,5 pour Cora. Encore mieux : moins le consommateur a d’oseille, plus il risque d’ajouter de nouveaux crans à sa ceinture. Ceux qui poussent leur chariot dans des hard discount doivent ajouter à leur tour de taille entre 1,2 et 3,6 cm. »


Voila qui viendrait malheureusement confirmer le chapitre « Opulence et misère » du « manifeste » qui a ouvert ce forum :
« Signe des temps ? L’espérance de vie a baissé en 2008 aux USA. Faiblement (1,2 mois, rapport publié le 10 décembre 2010 par le Centre national des statistiques de santé aux USA) mais, à 77,8 ans, elle était déjà inférieure de 4 à 5 ans aux meilleurs niveaux occidentaux. Les morts « brutales » (accidents cardio-vasculaires notamment) régressent mais l’état de santé général de l’un des peuples les plus microbophobes de la planète se dégrade. L’obésité est l’une des manifestations les plus évidentes de cette dégradation et elle n’est pas réservée aux USA : une enquête de l’université d’Oxford (enquête publiée en décembre 2010 par le British Journal of Nutrition) nous apprend que, entre 1986 et 2000, les hommes et les femmes britanniques ont vu leurs poids moyen augmenter respectivement de 7,7 et 5,4 kg. 25 % des hommes britanniques seraient obèses en 2008, contre 7 % en 1987.
Plus généralement, en 28 ans, l’obésité a presque doublé dans le monde (étude publiée le 4 février 2011 par la revue britannique The Lancet). Elle concernerait près de 10 % des hommes et 14 % des femmes.
La disette et la faim ont régressé en Inde, mais le diabète y fait des progrès fulgurants en zone rurale, en raison d’une diminution de l’activité physique et d’une consommation croissante de produits issus de l’industrie agroalimentaire (Le Monde du 12 février 2011 : « En Inde, le diabète devient un fléau pour les pauvres »).
Le mythe de l’espérance de vie toujours croissante va-t-il succomber aux effets de l’agriculture et de la nourriture industrielles ? Faut-il se préparer à une nouvelle ségrégation par l’argent : des riches en bonne santé, adeptes du bio, et des pauvres obèses, s’endettant pour se gaver des cochonneries ayant fait la fortune des premiers ? Les castes supérieures et inférieures du « Meilleur des mondes » en quelque sorte. Rappelons que dans ce roman d’anticipation, publié en 1931 par Aldous Huxley, l’humanité vit sous le règne de « l’Etat Mondial ». Troublant … ».
Fichiers joints
Commentaire: MANIFESTE
AV.EUR. Texte.doc [342 Kio]
Téléchargé 175 fois
voxpop
 
Messages: 304
Enregistré le: Ven 24 Fév 2012 11:41

Re: La double peine pour ceux qui se serrent la ceinture

Messagepar causonsen » Jeu 09 Aoû 2012 15:42

Le Canard enchaîné du 1er août enfonce le clou, toujours dans la rubrique « Conflit de canard », avec le compte rendu d'une récente étude de l'université britannique de Leeds, dont les chercheurs ont calculé le surpoids de l'humanité, à partir de statistiques de l'ONU et de l'OMS (Organisation mondiale de la santé).
Il en ressort que la population mondiale pèserait 287 millions de tonnes, dont 5 % de graisse en trop, soit 15 millions de tonnes ...
C'est la répartition de ce surpoids qui est intéressante. La population des USA et du Canada en détiendrait 34 % alors qu'elle ne représente que 6 % des habitants de la planète.
La capacité stomacale n'étant pas extensible à l'infini, l'industrie de la malbouffe multiplie les occasions de se goinfrer :
- le « snacking », ou grignotage de « bombes caloriques » à toute heure ;
- et maintenant le « quatrième repas », proposé par les chaînes de fast-food aux USA, une « collation » qui se prend après 22 heures.
Comme dit la pub : « Parfois, le meilleur dîner, c’est après le dîner ».
A ce rythme, on s’acheminerait vers 42 % de Nord-américains obèses en 2030 et l’Agence américaine du médicament vient d’autoriser une nouvelle pilule anti-obésité.
Comme dit le Canard : « Allez hop ! un burger, un médoc et au lit … ».

Tout cela génère certainement de la « croissance » économique, au profit des industries agro-alimentaire et pharmaceutique. Belle illustration de la difficulté d’interprétation du concept-piège de croissance, dont on nous rebat les oreilles.
causonsen
 
Messages: 309
Enregistré le: Mar 13 Mar 2012 19:15


Retourner vers Environnement

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron