» Pour vous inscrire : Inscription           » Si vous êtes déjà inscrit : Connexion           » Pour nous contacter : Contact

Le KWh solaire vendu à moins de 4 centimes € Qui dit mieux ?

Le KWh solaire vendu à moins de 4 centimes € Qui dit mieux ?

Messagepar voxpop » Jeu 03 Avr 2014 20:20

Le site " Techniques de l'ingénieur " nous en apprend de belles sur les bilans économiques comparés du solaire et du nucléaire EPR au Texas !

Extraits :
" Le kWh solaire vendu a seulement 5 cents (3,6 centimes d’euro). C’est à ce niveau extrêmement compétitif qu’Austin Energy, l’entreprise responsable de la gestion du réseau électrique de la capitale du Texas, vient de signer avec le groupe SunEdison un contrat d’achat de l’électricité photovoltaïque.
Etat du sud des Etats-Unis, plus grand que la France et peuplé de 26 millions d’habitants, le Texas dispose d’énormes quantités de terres très ensoleillées et arides propices à l’installation de grandes centrales solaires PV.
« A ce prix c’est un game-changer, pas seulement pour Austin Energy, mais pour le futur de l’électricité au Texas » a déclaré Tom Smith, leader du groupe Public Citizen, au journal local Austin American-Statesman.
Le contrat est signé pour une durée de 25 ans et concerne de grandes centrales solaires au sol. Austin Energy délivre l’électricité à environ un million de consommateurs de l’agglomération des Silicon Hills, surnom d’Austin du fait de la présence des sièges sociaux ou des usines de grandes entreprises telles que Dell, Apple, Freescale, IBM, Hewlett-Packard, AMD, Texas Instruments et National Instruments.
Un coût aussi bas de l’électricité grâce au solaire est un atout pour la compétitivité économique locale. Et une croissance du solaire est bénéfique pour l’image de marque de la ville.
Le solaire deux fois meilleur marché que le nucléaire EPR
Sun Edison percevra une aide fédérale de 3 cents par kWh (2,2 c€), ce qui signifie que le kWh PV est rentable au Texas pour Sun Edison dès 3,6 + 2,2 = 5,8 c€. C’est un niveau extrêmement bas, deux fois meilleur marché que le nucléaire de troisième génération. EDF a en effet demandé à la Grande-Bretagne un tarif d’achat de 10,9 c€ pour ses centrales nucléaires EPR.

Dans le sud de la France, par exemple en Aquitaine, les grandes centrales PV sont dès à présent rentables avec un tarif d’achat d’environ 9 c€. Malheureusement l’état français a fixé un tarif d’achat à 7,36 centimes d’euros (tarif valable au 1er janvier 2014), c’est à dire en dessous du seuil de rentabilité, ce qui bloque les projets. Cette situation scandalise les professionnels de la filière. Ils y voient la main des défenseurs des énergies non durables. François Hollande s’est pourtant engagé à réduire la part du nucléaire de 75% à 50% en France à horizon 2025.

Un rapport de l’Agence Internationale de l’Energie - The Power of Transformation – publié en février 2014 montre que l’ensemble des réseaux électriques de la planète peuvent intégrer de hauts niveaux d’électricité renouvelable variable et que le surcoût lié aux outils de flexibilité nécessaire à la gestion de ces ressources fluctuantes est marginal.
"

Pour accéder à l'ensemble de l'article : Energie solaire au Texas
voxpop
 
Messages: 304
Enregistré le: Ven 24 Fév 2012 11:41

Retourner vers Environnement

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron