» Pour vous inscrire : Inscription           » Si vous êtes déjà inscrit : Connexion           » Pour nous contacter : Contact

L'avenir de la francophonie est en Afrique ?

Problématique du multilinguisme - Etat des lieux en Europe et ailleurs

L'avenir de la francophonie est en Afrique ?

Messagepar scripta manent » Jeu 21 Mar 2013 15:31

L'ODSEF (Observatoire démographique et statistique de l'espace francophone, organisme d'étude québecois, dépendant de l'université Laval) a plubié en mai 2012 un cahier intitulé " Et demain la francophonie. Essai de mesure démographique à l’horizon 2060. "

Extraits :
" Dans un contexte où mondialisation semble rimer avec anglicisation, il nous a paru intéressant de tenter un exercice prospectif pour cerner ce que sera la francophonie de demain en examinant ses tendances démographiques sur les différents continents à l’aide des plus récentes projections des Nations Unies, publiées en 2011. (...)
Quels pourraient être les effectifs de la francophonie et leur répartition sur la planète d’ici un demi-siècle? Y aura-t-il concentration dans quelques régions, et si oui lesquelles? Cet exercice prospectif est également l’occasion de relever certains enjeux politiques et sociaux liés à la francophonie. (...)
Le nombre de locuteurs francophones, estimé autour de 220 millions en 2020, pourrait dépasser les 750 millions si des mesures énergiques sont prises pour appuyer les programmes visant à assurer l’éducation à tous dans les pays du Sud où on enseigne déjà en français. Les francophones, qui représentaient en 2000 moins de 3 % de la population du monde, pourraient
voir leur poids démographique passer au milieu du XXIe siècle à 8 % de la population mondiale.
Les tendances démographiques que prévoient les Nations Unies et une large part de la communauté scientifique des démographes conduisent, dans l’ensemble, à une reconfiguration importante du poids des nations à l’échelle de la planète. Le monde francophone n’est nullement épargné par cette reconfiguration.
Quel que soit le scénario retenu, l’Afrique voit son poids démographique augmenter considérablement : alors que moins de la moitié des francophones du monde y vivaient en 2010, on peut s’attendre à y trouver près de 85 % des locuteurs du français en 2050, soit plus d’un demi-milliard des 715 millions de francophones de la planète.
L’avenir démographique de la francophonie reposera de plus en plus sur les pays du Sud, plus particulièrement sur l’Afrique, et sera donc lié à des contextes nationaux qui se caractérisent davantage par le multilinguisme. S’il semble destiné à passer par l’Afrique, l’avenir démographique de la francophonie est conditionné par au moins deux éléments majeurs :
• des mesures fortes et efficaces dans le domaine de l’enseignement devront permettre de relever substantiellement les niveaux d’éducation dans les pays de l’Afrique francophone ;
• les pays de l’Afrique francophone et leurs populations devront considérer que ce relèvement très sensible des niveaux d’éducation (nécessaire à leur développement social et économique) peut et doit se faire notamment dans le cadre de programmes d’enseignement et de formation où la langue française occupe une place importante.
Étant donné le multilinguisme pratiqué dans la plupart des pays d’Afrique, y compris ceux de la francophonie, il faudra nécessairement identifier la place et le rôle de la langue française par rapport aux autres langues en usage dans ces pays, mais également aux autres langues qui semblent s’imposer dans le monde, notamment l’anglais, l’arabe et l’espagnol. Compte tenu des écarts disproportionnés dans les moyens dont disposent les pays, il est évident que l’avenir
démographique de la francophonie dépendra grandement des gestes de solidarité et des efforts que seront prêts à consentir les pays du Nord de la francophonie à l’endroit des pays francophones d’Afrique. Les acteurs de la francophonie auront aussi un rôle majeur à jouer pour susciter ou maintenir un intérêt pour le développement du français dans de nombreux secteurs
en Afrique, notamment dans les médias (écrits, radiophoniques, audiovisuels et électroniques), dans les milieux des arts (cinéma, littérature, etc.) et dans le secteur de l’enseignement et de la recherche scientifique.
"

Pour accéder au texte complet de l'étude :
http://www.odsef.fss.ulaval.ca/Upload/odsef_cahiers_marcoux_web.pdf

Cette étude s'inscrit dans une prévision d'évolution démographique générale considérée comme " moyenne ", qui aboutit à une population mondiale de 9,6 Milliards d'habitants en 2060.
Ce serait le dynamisme démographique de l'Afrique, actuellement largement francophone, qui profiterait à la pratique du français sur la planète. Encore faudrait-il que le français parvienne à défendre sa position dans les pays concernés, ce qui ne semble pas acquis.
scripta manent
Site Admin
 
Messages: 330
Enregistré le: Mer 06 Juil 2011 11:35

Re: L'avenir de la francophonie est en Afrique ?

Messagepar voxpop » Lun 10 Mar 2014 20:57

Pour compléter cette analyse sur la place éminente de l'Afrique dans la francophonie, un intéressant article de Martine Jacot, sur Le Monde.fr : " Francophonie : la France fait-elle cavalier seul ? "

Extraits :
" Qualifiée de « belle et grande cause » par François Hollande, la francophonie ne mobilise guère les foules dans l'Hexagone, contrairement à la plupart des autres pays concernés. Et il y a fort à parier que le 20 mars, Journée internationale de la francophonie instaurée en 1998, ne fera pas exception. L'intérêt pour cet espace linguistique a toutefois semblé croître au vu des chiffres sur son envergure à travers le monde, et des projections annonçant sa formidable expansion en Afrique.
« La francophonie, c'est 220 millions de locuteurs. Mais à terme, dans trente ans, il y en aura plus de 700 millions. C'est un enjeu considérable, à la fois pour la culture mais aussi pour l'économie et pour la politique », a répété M. Hollande lors de ses vœux au corps diplomatique, mi-janvier. L'Organisation internationale de la francophonie (OIF), l'entité qui regroupe 57 Etats ou gouvernements « ayant en commun l'usage du français », anticipe que l'Afrique, où vivent actuellement environ la moitié des francophones du monde, en rassemblera environ 85 % en 2050. A trois conditions, sujettes à aléas.
La première est que ce continent garde ses taux de natalité élevés – ils risquent de s'infléchir en raison de la croissance des classes moyennes dans de nombreux pays. La deuxième est que la scolarisation y progresse à grands pas. Or le système éducatif public est défaillant dans beaucoup de cas. Il faudra ensuite que le français soit consolidé – au Sénégal seul un tiers de la population le parle – et demeure une langue enseignée. Ce n'est plus le cas au Rwanda, qui a abandonné le français en 2011, du primaire à l'université, au profit de l'anglais
. "
(...)
En outre :
" D'une manière générale, Paris a réduit ses financements aux opérateurs de la francophonie, parmi lesquels la dynamique Agence universitaire de la francophonie – 776 établissements à travers le monde –, pionnière dans les formations à distance diplômantes. La subvention de la France au réseau privé des Alliances françaises (au nombre de 812 dans 135 pays) a baissé de 15 % en trois ans. Les établissements scolaires français à l'étranger (481 dans 131 pays) ont, eux, perdu 416 millions d'euros en 2014.
« La langue française n'appartient pas à la France », répète à l'envi François Hollande. Dès lors, s'allier pour des actions communes avec d'autres contributeurs de la francophonie moins endettés (Canada, Québec, Belgique et Suisse) pourrait faire sens
. "

Comment ne pas voir que le lien linguistique (et donc également culturel) peut être un formidable atout dans ce contexte de mondialisation dont on nous rebat les oreilles ?

Pour accéder à l'article complet : Le Monde
voxpop
 
Messages: 304
Enregistré le: Ven 24 Fév 2012 11:41

Re: L'avenir de la francophonie est en Afrique ?

Messagepar causonsen » Mer 03 Sep 2014 16:40

La Documentation française vient de publier un rapport intitulé " La francophonie et la francophilie, moteurs de croissance durable ", dont l'élaboration a été coordonnée par Jacques Attali.

Nous en citons la conclusion :
" Dès 2020, une politique économique francophilophone pourrait créer ou maintenir 360 000 emplois en France, et bien plus (autour d’un million en 2050) dans les
décennies suivantes.
La France a vocation à être un acteur majeur au sein de deux zones intégrées : l’Union européenne et le monde francophone. C’est bien un enjeu stratégique pour une France forte sur la scène internationale, à l’image du Royaume-Uni qui se considère comme partie intégrante tant de l’Union européenne que du Commonwealth.
Appartenir pleinement à une union francophone et soutenir la diffusion de la langue française dans le monde est moteur de croissance durable et de création d’emplois pour la France et pour les autres pays francophones. Négliger cette dimension linguistique identitaire, c’est prendre le risque de sortir du jeu de l’économie mondiale, sur les terrains du numérique, de la recherche, des échanges, ou encore du tourisme. Le français a un gigantesque potentiel et une grande fragilité : il est urgent de prendre conscience de la dimension économique de cet atout linguistique dont la France dispose.
(...)
L’effacement progressif des frontières nationales impose d’autres critères d’appartenance identitaire : la langue et la culture constituent la nouvelle géographie. Le potentiel économique de la francophonie est énorme et insuffisamment exploité par la France.
La langue française est un moteur de croissance et créatrice d’emplois.
Les théories économiques démontrent que le partage par les populations de plusieurs pays d’une même langue est un facteur d’augmentation des échanges et de la croissance.
Sans politique francophone volontaire et cohérente, le nombre de francophones en 2050 pourrait être inférieur à celui d’aujourd’hui. À moyen terme, au-delà de la perte d’influence de la France, un tel scénario d’effondrement du français aurait des conséquences négatives sur la croissance et l’emploi.
À l’inverse, trois évolutions pourraient accélérer la croissance économique des pays francophones d’ici à 2050 : la croissance démographique ; le besoin en infrastructures ; le développement des nouvelles technologies.
Les espaces économiques s’organiseront demain en zones géolinguistiques. Les espaces lusophones, hispanophones et arabophones sont déjà en train de se structurer économiquement. L’espace économique francophone doit donc faire de même sans attendre. La France a vocation ainsi à avoir deux cercles d’appartenance pour marcher dans le monde sur ses deux jambes : l’Union européenne et l’Union francophone.
Jacques Attali remet à François Hollande, Président de la République française, 53 propositions d’actions pour une politique économique francophone.
"

Pour prendre connaissance de l'ensemble du rapport, qui évoque plusieurs hypothèses d'évolution de la sphère d'influence de la langue française : La Documentation française
causonsen
 
Messages: 309
Enregistré le: Mar 13 Mar 2012 19:15

Re: L'avenir de la francophonie est en Afrique ?

Messagepar causonsen » Ven 05 Sep 2014 14:24

Le périodique La Presse a publié, le 29 juillet 2014, un article relatant l'intérêt des organes de presse francophones pour le potentiel de développement du marché africain : La Presse

Extraits :
" Les plaques tectoniques du monde francophone sont en train de bouger et les médias de langue française aimeraient bien en profiter.
Selon l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), le nombre de francophones sur la planète pourrait passer de 220 millions à 700 millions d'ici à 2050. Si ces chiffres se concrétisent, on évalue que 85 % des francophones vivront sur le continent africain (pour l'instant, les Africains comptent pour environ 50 % des francophones).
Si on ajoute à cela l'effet d'entraînement de cette croissance sur l'urbanisation, on comprend que l'Afrique représente un extraordinaire marché pour les médias qui cherchent de nouvelles sources de financement.
(...) "
causonsen
 
Messages: 309
Enregistré le: Mar 13 Mar 2012 19:15


Retourner vers La question du multilinguisme

 


  • { RELATED_TOPICS }
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron