» Pour vous inscrire : Inscription           » Si vous êtes déjà inscrit : Connexion           » Pour nous contacter : Contact

QDQ - Bilan de la manifestation européenne des syndicats 14.11.12

Les syndicats et confédérations, nationaux et européens

QDQ - Bilan de la manifestation européenne des syndicats 14.11.12

Messagepar scripta manent » Dim 16 Déc 2012 13:29

Le Taurillon, magasine eurocitoyen, a publié le 14 décembre 2012 un article de Roberta Carbone, intitulé " La Confédération Européenne des Syndicats : analyse un mois après la manifestation du 14 novembre. " :
http://www.taurillon.org/La-Confederation-Europeenne-des-Syndicats-analyse-un-mois-apres-la%2C05409?utm_source=Feedburner#forum15648

La conclusion de l'article impute l'inefficacité des revendications syndicales à l'échelle européenne à l'absence d'un pouvoir politique constitué à ce niveau et pose la question : « Une confédération syndicale peut-elle faire plus sans une véritable Europe politique ? »
La réponse est Oui !
Mais il faudrait pour cela que cette confédération ait elle-même du pouvoir, ce qui suppose qu'elle soit représentative.
Les citoyens européens peuvent s'exprimer par leur vote, mais ils sont aussi des consommateurs et des travailleurs, ce qui devrait leur ouvrir la voie à d'autres modalités d'action collective. Aujourd'hui, le syndicalisme européen n'est pas une force, parce qu'il se limite à une confédération de syndicats nationaux, hétérogènes en termes de doctrine et de poids d'un pays à l'autre et aussi, d'ailleurs au sein d'un même pays. Comment agir efficacement et de façon coordonnée dans ce contexte ?
Une confédération syndicale européenne puissante et responsable serait pourtant plus que jamais nécessaire face aux excès de l'ultralibéralisme et c'est bien au niveau européen qu'il faudrait agir.
Le syndicalisme dans certains pays souffre d'une perte d'influence et d'un grave discrédit. De même que des partis européens commencent à exister, verra-t-on un jour émerger un (ou des) syndicat(s) européen(s) aptes à restaurer cet indispensable contre-pouvoir ?
Bravo tout de même à ceux qui ont réussi à organiser cette manifestation du 14 novembre.
scripta manent
Site Admin
 
Messages: 330
Enregistré le: Mer 06 Juil 2011 11:35

Re: Bilan de la manifestation européenne des syndicats 14.11

Messagepar scripta manent » Dim 16 Déc 2012 13:40

Profitons-en pour prendre connaissance du " Contrat social pour l'Europe " proposé en juin 2012 par la Confédération européenne des syndicats (CES) :
http://www.etuc.org/IMG/pdf/Depliant_contrat_social_def_FR.pdf
Il n'y a plus qu'à savoir comment on s'y prend pour agir en ce sens !
scripta manent
Site Admin
 
Messages: 330
Enregistré le: Mer 06 Juil 2011 11:35

It takes two to tango

Messagepar dextrophobe » Mer 01 Juil 2015 21:20

La confédération européenne des syndicats [CES] manque-t-elle de pouvoir d'influence sur les politiques européennes ? Oui, sans conteste.

Est-ce dû à un "manque de representativité" ? Certainement non. La CES n'affilie pas que quelques syndicats nationaux, mais quasiment tous (soit pas moins de 89 organisations nationales), du plus petit (en terme de membres et d'audience) au plus puissant (qu'on pense au DGB en Allemagne). Oui, le déclin du syndicalisme (en termes de nombre d'adhérents) est une réalité globale (quoi que non universelle, voir l'exemple des syndicats belges dont les effectifs croissent), mais il ne faudra pas penser que le cas français - tout à fait singulier avec le taux de syndicalisation le plus bas d'Europe avec 7% de la population active affiliée à un syndicat - vaut pour tous les pays de l'UE. Les syndicats continuent à affilier 70% des travailleurs dans les pays nordiques.

Est-ce dû à un manque de "combativité", ou de difficulté à formuler des contre-propositions solides et réalistes ? Là encore la réponse est négative. Les outils de l'action collective au niveau européen sont multiples, les manifestations n'étant que l'un d'eux (voir celle de 2014 contre les politiques d'austérité: http://www.lemonde.fr/europe/article/20 ... _3214.html). Après la proposition d'un nouveau contrat social, la CES a dernièrement présenté un (contre-) plan pour l'investissement, la croissance et l'emploi (ici: https://www.etuc.org/fr/une-nouvelle-voie-pour-leurope).

Ou est alors le problème ? Dans la reconnaissance institutionnelle des partenaires sociaux (et donc, pas uniquement la CES) comme interlocuteur clef des définitions des politiques publiques européennes (et non uniquement du maigre volet social intégré au Traité depuis 1992 seulement...).
Reste à voir comment l'objectif d'un "triple A social" pour l'Europe porté par le président Junker se traduira en pratique, et si le développement d'une "dimension sociale" de l'UME signifiera une meilleure implication et prise en compte des opinions et propositions des partenaires sociaux dans les débats politiques...

(qui sait, peut-être que la nouvelle gouvernance économique européenne développera réellement une dimension sociale)
dextrophobe
 
Messages: 2
Enregistré le: Mer 01 Juil 2015 20:23


Retourner vers Les syndicats de travailleurs

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron