» Pour vous inscrire : Inscription           » Si vous êtes déjà inscrit : Connexion           » Pour nous contacter : Contact

Facebook en bourse : à quand la gueule de bois ?

Notes d'analyses et opinions

Facebook en bourse : à quand la gueule de bois ?

Messagepar scripta manent » Lun 21 Mai 2012 21:25

L’introduction de 15 % du capital de Facebook en bourse a représenté une opération de 16 milliards de $, ce qui valorise la société à 104 milliards de $, soit 28 fois le chiffre d’affaires de la société en 2011 et 155 fois son résultat net.

Rappelons que la valeur des entreprises parvenues en vitesse de croisière est de l’ordre d’une année de chiffre d’affaires ou 10 années de résultat.
Facebook va devoir multiplier son activité par un facteur de l’ordre de 20 à 30, en maintenant un taux de rentabilité très élevé, avant de pouvoir rémunérer « convenablement » ses nouveaux actionnaires.

Est-ce bien réaliste ?
Ouvert à tous publics depuis septembre 2006, Facebook est aujourd’hui utilisé par 900 millions de personnes. Le potentiel total accessible pour le réseau social, selon la société elle-même, est de l’ordre de 2 milliards d’individus, ce qui n’autoriserait, au maximum, qu’un gros doublement d’activité. Il n’est par ailleurs pas exclu que l’activité de réseau social soit concurrencée par de nouveaux entrants.
Accroître la rentabilité nette ?
Elle est aujourd’hui de l’ordre de 20 %, ce qui est déjà considérable, et pourrait donner des signes de tassement.
Accroître le chiffre d’affaires généré par utilisateur ?
Celui-ci est aujourd’hui constitué à 80 % par la publicité. Il est bien sûr concevable de développer le portefeuille d’annonceurs, mais il y a aussi des clients qui résilient ou ne renouvellent pas leur contrat. Dont récemment General Motors. En outre, beaucoup d’adeptes de la première heure considèrent que « réseau social » et « publicité » ne font pas bon ménage.
Développer d’autres activités ?
20 % du CA de Facebook provient déjà d’applications hors réseau social. L’entreprise vient d’acquérir, pour 1 milliard de $ l’entreprise et l’application de partage de photos sur mobile Instagram, qu’il va falloir maintenant rentabiliser. Les 11 milliards de $ de trésorerie dont dispose Facebook lui donnent de l’artillerie pour continuer à développer ou acheter du « chiffre d’affaires » mais les enjeux de croissance rappelés ci-dessus sont tels que les potentiels et rentabilités usuels n’y suffiront pas : il va falloir inventer quelques réussites du même calibre que le réseau social pour espérer y faire face.

On peut donc penser que, pour les nouveaux actionnaires, l’espérance de gain est surtout à court terme, et sous réserve que l’engouement pour le nom Facebook conduise le marché à « spéculer sur la spéculation ». La première journée de cotation n’a pas été brillante. Elle s’est terminée avec un petit gain de 0,61 % et cela pourrait ne pas s’arranger car beaucoup de professionnels de la finance sont circonspects.

Nul doute par contre que l’opération aura été excellente pour les créateurs et actionnaires de l’entreprise qui se sont partagés une dizaine de milliards de $.

Marck Zuckerberg, le fondateur, met en avant la « mission sociale » de Facebook (« Nous ne développons pas des services pour faire de l'argent ; nous gagnons de l'argent pour bâtir de meilleurs services »). D’autres, comme lui, ont eu le talent de donner un développement fulgurant à des entreprises démarrées entre copains, dans un garage ou une chambre d’étudiants, avec la volonté de se démarquer du modèle des affaires dominant, avant d’être eux-mêmes saisis par le virus du gigantisme et du profit exceptionnel.

Facebook est encore avant tout un réseau social. Le simple fait que les dictateurs s’en prennent à lui suffit à démontrer qu’il peut être utile.
Mais Facebook peut aussi être une formidable entreprise d’asservissement, au service d’un consumérisme « compulsif » : publicité envahissante, fichage, développement de « boutiques » de marques (exemple de jargon : « Social Media, Site internet, Application mobile, Retailtainement, QR Code sont les ingrédients de ce relooking très social/digital », grotesque ou sinistre ?). Etre ou ne pas être « likée » sur Facebook, là est la question.

La « mission sociale » de Facebook va ainsi être mise à rude épreuve par les objectifs de croissance et de rentabilité de la société sans que, pour autant, cela suffise nécessairement à éviter que les nouveaux actionnaires soient les dindons de la farce.
Ils pourraient ne pas « liker » cela.

Le débat sur Agoravox : http://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/facebook-en-bourse-a-quand-la-117152
scripta manent
Site Admin
 
Messages: 330
Enregistré le: Mer 06 Juil 2011 11:35

Re: Facebook en bourse : à quand la gueule de bois ?

Messagepar causonsen » Ven 27 Juil 2012 10:29

Gueule de bois en vue :
Lu sur Le Monde.fr ce jour : " Facebook plonge en Bourse après des résultats sans relief (...) : elle perdait 11,34 % à 23,80 dollars dans les échanges électroniques après la clôture de la Bourse, vers 0 h 30 – soit une perte de 37 % de sa valeur par rapport à son prix d'introduction en Bourse le 18 mai. "
37 % déjà !
A ce cours là, Mark Zuckerberg (l'homme à la "mission sociale") reste milliardaire mais ceux qui se sont laissés prendre au mirage de l'introduction en bourse du 18 mai 2012 doivent commencer à l'avoir saumâtre.

http://abonnes.lemonde.fr/technologies/article/2012/07/27/facebook-plonge-en-bourse-apres-des-resultat-sans-relief_1738990_651865.html
causonsen
 
Messages: 309
Enregistré le: Mar 13 Mar 2012 19:15

Re: Facebook en bourse : à quand la gueule de bois ?

Messagepar voxpop » Ven 17 Aoû 2012 22:29

Et cela continue :
Lu sur Le Monde.fr ce jour :
" L'action du géant des réseaux sociaux Facebook a enregistré un nouveau plus bas, jeudi à Wall Street, perdant près de la moitié de sa valeur depuis son lancement, en mai, et clôturant pour la première fois sous les 20 dollars. En nette baisse dès l'ouverture, l'action Facebook a atteint dans la matinée le prix de 19,69 dollars, un nouveau plus bas situé à environ 50 % en dessous de son prix de lancement initial de 38 dollars, avant de clôturer à 19,87 dollars. La fin d'une première période de blocage de ventes des actions Facebook, prévue pour éviter un afflux trop massif de titres sur le marché, a précipité la baisse du titre, qui a cédé plus de 6,27 % en une séance. Le grand problème des investisseurs est d'anticiper comment Facebook va réussir à amener sa base gigantesque d'utilisateurs de l'ordinateur vers le téléphone mobile. "

Le " grand problème " des investisseurs, c'est qu'ils ont misé sur du vent.
voxpop
 
Messages: 304
Enregistré le: Ven 24 Fév 2012 11:41

Re: Facebook en bourse : à quand la gueule de bois ?

Messagepar voxpop » Sam 01 Sep 2012 13:09

Et la fête continue.
Selon Libération du 22 août 2012 :
" Le milliardaire Peter Thiel vide son compte Facebook. (...) Financeur original du réseau social, le germano-amércain a vendu pour 1 milliard de dollars d'actions, alimentant les doutes sur le titre (...) et réalisant une formidable culbute sur le dos des petits actionnaires qui pensaient que le titre Facebook grimperait jusqu'au ciel. "
Peter Thiele a été le premier investisseur non fondateur dans Facebook, dont il a acquis 10,2 % des actions en 2004, pour ... 500.000 dollars.
Le problème, c'est que, aux dernières nouvelles, au moment de " solder " la quasi-totalité de son compte , il était encore membre du Conseil d'administration de Facebook et donc totalement impliqué dans les modalités de l'introduction en bourse de l'entreprise.

Extrait de Wikipedia :
" In September 2010, Thiel, while expressing skepticism about the potential for growth in the consumer Internet sector, argued that relative to other Internet companies, Facebook (which then had a secondary market valuation of $30 billion) was comparatively undervalued. Facebook's IPO was in May 2012, with a market cap of nearly $100 billion ($38 a share), at which time Thiel sold 16.8 million shares for $638 million. In August 2012, immediately upon the conclusion of the early investor lock out period, Thiel sold almost all of his remaining stake for between $19.27 and $20.69 per share, or $395.8 million, for a total of more than $1 billion. He still retained 5 million shares and a seat on the board of directors. "
voxpop
 
Messages: 304
Enregistré le: Ven 24 Fév 2012 11:41

Re: Facebook en bourse : à quand la gueule de bois ?

Messagepar agénor » Dim 02 Sep 2012 15:21

Tout cela relève de l'escroquerie habituelle des gros poissons sur les marchés d'actions. Ca devrait évidemment être sanctionné, ou a minima sanctionnable par les textes en vigueur.
Ceci étant dit, j'ai du mal à plaindre le petit actionnaire, qui aurait dû prendre de la graine lors des années "folles" de la bulle internet. Décidément, ni les journalistes économiques ni les petits porteurs n'ont de mémoire. Tant pis pour eux.
agénor
Site Admin
 
Messages: 287
Enregistré le: Mer 06 Juil 2011 11:12

Re: Facebook en bourse : à quand la gueule de bois ?

Messagepar causonsen » Sam 18 Mai 2013 16:03

Le point un an après, grâce à un article du Monde.fr de ce jour (18 mai 2013) :
" L'action Facebook vaut 31 % de moins qu'à son entrée en Bourse il y a un an. "

Affaire à suivre !

Pour accéder au texte complet de l'article du Monde :
Le Monde
causonsen
 
Messages: 309
Enregistré le: Mar 13 Mar 2012 19:15

Re: Facebook en bourse : à quand la gueule de bois ?

Messagepar causonsen » Mar 04 Fév 2014 23:15

Soyons " sport " : reconnaissons que la gueule de bois, ce n'est pas pour tout de suite ...
L'action Facebook, introduite en bourse à 38 $ en mai 2012, a dépassé les 60 $ fin 2013 !

Un article pour en savoir plus : Le Monde.fr

Un bémol cependant : contrairement à ce que laisse entendre le titre de l'article (" Facebook et la bourse : une histoire qui finit bien "), l'histoire n'est pas " finie ". Attendons la suite ...
causonsen
 
Messages: 309
Enregistré le: Mar 13 Mar 2012 19:15

Re: Facebook en bourse : à quand la gueule de bois ?

Messagepar causonsen » Mar 04 Fév 2014 23:15

Soyons " sport " : reconnaissons que la gueule de bois, ce n'est pas pour tout de suite ...
L'action Facebook, introduite en bourse à 38 $ en mai 2012, a dépassé les 60 $ fin 2013 !

Un article pour en savoir plus : Le Monde.fr

Un bémol cependant : contrairement à ce que laisse entendre le titre de l'article (" Facebook et la bourse : une histoire qui finit bien "), l'histoire n'est pas " finie ". Attendons la suite ...
causonsen
 
Messages: 309
Enregistré le: Mar 13 Mar 2012 19:15

Re: Facebook en bourse : à quand la gueule de bois ?

Messagepar scripta manent » Jeu 20 Fév 2014 22:13

Nouvel épisode du feuilleton Facebook.
Le Monde.fr titre aujourd'hui : " Pourquoi Facebook dépense 19 milliards de dollars pour WhatsApp "

Extraits :
" Nous vous le disions récemment, l'offensive de Facebook sur mobile ne fait que commencer. Mercredi 19 février, le réseau social l'a une nouvelle fois prouvé en annonçant le rachat de WhatsApp, la populaire application de messagerie. Montant de l'opération: 16 milliards de dollars, plus 3 milliards en actions pour les fondateurs et les employés ! Un chiffre à comparer avec les 900 millions de dollars déboursés en début de semaine par le groupe japonais Rakuten pour acquérir Viber, une application concurrente.
(...)
Ce qui intéresse Facebook, ce sont avant tout les utilisateurs. " Nous pensons que WhatsApp a le potentiel d'atteindre la barre du milliard ", assure M. Zuckerberg. Cela tombe bien, car la société s'est fixée comme objectif la conquête d'un milliard d'utilisateurs supplémentaires. Pour y parvenir, elle doit croître notamment dans les marchés émergents, sur lesquels WhatsApp est bien implanté.
"

Cela me fait penser au film " La grande bouffe " : la boulimie peut faire des victimes.
Vous vous souvenez de la bulle Internet ?

Pour accéder à l'article complet et aux liens et débats qui l'accompagnent : Le Monde
scripta manent
Site Admin
 
Messages: 330
Enregistré le: Mer 06 Juil 2011 11:35


Retourner vers Notes du portail

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 1 invité

cron