» Pour vous inscrire : Inscription           » Si vous êtes déjà inscrit : Connexion           » Pour nous contacter : Contact

Peut-on avancer dans l'UE sans unanimité ?

Quel projet ? Quel modèle de société pour l'Europe ?

Peut-on avancer dans l'UE sans unanimité ?

Messagepar KERHUNE » Dim 15 Mai 2016 09:52

L'article de Thomas Pikketty dans Le Monde du 15 mai exprime une opinion qui doit être assez généralisée parmi les citoyens européens devant le constat massif d'échec des Institutions Européennes. La réaction de nombreux pays en faveur de la remise en cause des accords de Schengen montre que les lignes peuvent bouger mais souvent malheureusement quand l'opinion publique menace la réélection d'un parti ou d'une coalition. Faute de projet européen, c'est avec le marché les deux seuls guides des dirigeants actuels. La proposition développée dans l'article qui suit n'est pas nouvelle mais c'est une bonne proposition qui doit être renouvelée aussi longtemps qu'elle ne sera pas mise en œuvre. L'initiative de quelques uns s'imposera à un ensemble européen bloqué sur ses égoïsmes nationaux. Ou on attend, pour quelques siècles encore, l'homme ou la femme providentiel qui sauvera l'Europe ou l'on comprend que les créateurs de l'Europe, au sortir de la guerre, étaient les enfants, en négatif, des horreurs de cette période et que les temps actuels ne sont pas propices à l'émergence de telles personnalités politiques. Alors, le mieux est de redonner la parole au peuple dans les institutions européennes en créant un véritable parlement représentatif, un gouvernement issu de cette représentation, un embryon de budget commun et de définir un plan de route pour une plus grande intégration, mais pas à vingt-huit !


http://abonnes.lemonde.fr/idees/article/2016/05/14/thomas-piketty-pour-un-noyau-dur-europeen_4919713_3232.html
KERHUNE
 
Messages: 56
Enregistré le: Mer 26 Oct 2011 19:59

Re: Peut-on avancer dans l'UE sans unanimité ?

Messagepar KERHUNE » Ven 20 Mai 2016 09:00

Si même les politiques proposées par quelques États sont délétères.......

Alors que l'on semble s'éloigner "en douceur" des risques d'une accord sur le Traité Transatlantique en raison de mesures telles que les cours d'arbitrage, un petit groupe d’États, dont la France, propose une mesure identique apparemment destinée à pallier les insuffisances de certains systèmes judiciaires, en partie dans certains pays de l'Est de l'Union. La logique européenne est très simple. Les derniers entrants sont d'abord une aubaine en ce qu'ils permettent de faire baisser le coût du travail. Si en plus, on peut tirer partie de l'incurie de leur cour de justice pour mettre en place un système prôné sans relâche par les lobbies des grands groupes, alors l'extension à vingt huit se justifie pleinement ! Le détricotage de l’État est en bonne voie. Quelle aubaine que ces mesures pour justifier les thèses des extrêmes politiques !
On semble oublier que dans de nombreux contrats, on définit la compétence des tribunaux en cas de litige. Pourquoi ne pas y recourir en bannissant systématiquement les tribunaux des pays défaillants ? L'union pourrait là donner un petit coup de pouce en s’appuyant sur la constitution européenne qui accorder à ses citoyens une justice diligente et impartiale ? Peut-on penser que les pays à l'origine de cette proposition anticipent (ce n'est pas fréquent !) une déliquescence de nos systèmes judiciaires par le truchement des restrictions budgétaires.... ?

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/05/19/la-france-promeut-l-arbitrage-prive-du-tafta-au-sein-meme-de-l-europe_4921900_4355770.html
KERHUNE
 
Messages: 56
Enregistré le: Mer 26 Oct 2011 19:59


Retourner vers Quelle Europe ?

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron