» Pour vous inscrire : Inscription           » Si vous êtes déjà inscrit : Connexion           » Pour nous contacter : Contact

RME - Notre Europe (fiche synthétique)

Description synthétique de chaque mouvement. Commentaires éventuels par les animateurs du mouvement

RME - Notre Europe (fiche synthétique)

Messagepar gerald » Mar 08 Avr 2014 22:46

Notre Europe – Institut Jacques Delors
(jusqu’en septembre 2012 : Notre Europe)

Date de création : 1996

Couverture géographique : institution d’origine française mais influente globalement dans l’UE grâce au prestige et aux idées de son fondateur ainsi qu’à la couverture géographique de ses activités

Site internet : http://www.notre-europe.eu

Objectifs : produire des analyses et des propositions destinées aux décideurs européens et à un public plus large ; contribuer aux débats sur les enjeux européens

Créateur : Jacques Delors (né en 1925, militant CFTC puis CFDT, adhérent au PS ; Chef de service au Commissariat général du Plan ; Chargé de mission auprès du Premier Ministre Jacques Chaban-Delmas dont le projet de « Nouvelle Société » a été influencé par lui ; pendant cette mission il a également conçu et mis en place le système de formation professionnelle en France ; Député européen (1979) ; Ministre de l’économie et des finances des 3 gouvernements Mauroy (1981-4) - à ce titre un des initiateurs du « tournant de la rigueur » ; Président de la Commission européenne (1985-94).

Parmi les principaux animateurs :
- Président : Antonio Vitorino (ancien Commissaire Européen et ancien ministre portugais)
- au Conseil des garants : Martine Aubry (ancienne ministre, maire de Lille), Etienne Davignon (industriel), Pascal Lamy (également Président d’Honneur de Notre Europe, ancien Directeur Général de l’OMC)
- au Conseil d’administration : Josep Barrell Fontelles (Président du Parlement européen), Jerzy Buzek (Député européen, ancien Président du Parlement Européen, ancien Premier Ministre polonais)
- au Comité européen d’orientation : Pascale Andréani (Représentant permanent de la France à l’OCDE), Pervenche Berès (Députée européenne, Présidente de la Commission Emploi et Affaires Sociales du Parlement Européen), Renaud Dehousse (Professeur des Universités, Directeur du Centre d’Etudes européennes de Sciences Po.), Anna Diamantopoulou (ancienne Commissaire européenne, ancienne Ministre grecque)
- Directeur de l’institut : Yves Bertoncini

Financé et soutenu par : pour l’année 2012, quatre « grands partenaires » (ce terme désigne des partenaires versant une subvention d’au moins euros 100 000 € dans un cadre pluriannuel) : l’Europe pour les Citoyens (Commission Européenne), Premier Ministre (gouvernement français), la Compagnia di San Paolo et la MACIF, ainsi que des « partenaires » (versant des montants moindres) ont ensemble assuré 78% du budget total de 1.350 000 € (stable par rapport à 2011). La contribution de la Commission Européenne a été de 570.000 €, celle du gouvernement français de 276 000 €. Parmi les « partenaires » figurent : le gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg, le gouvernement autrichien, le ministère des Affaires Etrangères (France), la Fondation Körber

Type d’organisation : Les instances de l’organisation sont : le Conseil des Garants qui assure la continuité et la promotion des intérêts financiers et moraux de l’Institut ;
le Conseil d’Administration qui gère et impulse les travaux ; le Comité Européen d’Orientation qui réunit une fois par an des personnalités de haut niveau européen pour débattre des sujets fondamentaux pour l’avenir de l’UE afin de donner les grandes orientations pour les travaux à venir de Notre Europe ; le Directeur anime une équipe d’une quinzaine de chercheurs

Activités : laboratoire d’idées dont les activités s’inspirent des orientations promues par Jacques Delors, énoncées dans la charte de l’Institut adoptée par le Conseil d’Administration lors du 10è anniversaire. Parmi ces thèmes, le plus original est la notion de « Fédération d’Etats–Nations », qui tente de concilier et faire cohabiter l’émergence d’une Europe unie et la fidélité à la nation-patrie . Partant du constat que la structure actuelle de l’UE mêle certaines caractéristiques d’une confédération (par exemple, la pratique de l’unanimité ou le droit pour un Etat de se retirer de l’Union) et celles d’une fédération (la majorité qualifiée, la primauté du droit européen, l’émergence d’une citoyenneté européenne), on préconise de mettre en œuvre le « fédéralisme comme méthode », en faisant jouer en même temps pleinement le principe de subsidiarité pour arriver à un « processus d’agrégation d’unités politiques sans que cette association ne débouche sur la fusion de ces unités ».
Les travaux (publications, séminaires et conférences, interventions dans les médias) s’organisent autour de 3 axes : « Union européenne et citoyens » (enjeux politiques, institutionnels et civiques), « compétition, coopération, solidarité (enjeux économiques, sociaux et territoriaux) et « actions extérieures » (relations entre l’UE et les autres puissances). Pendant l’année 2012, Notre Europe a publié 100 documents de recherche de toutes sortes et organisé ou co-organisé 40 événements dans 8 pays, tandis que son équipe a participé à 70 événements organisés par d’autres associations dans 21 pays.

Orientations : poursuit une politique d’indépendance vis-à-vis des pouvoirs politiques et économiques

Niveau d’activité : très actif
gerald
 
Messages: 101
Enregistré le: Dim 06 Nov 2011 18:48

Retourner vers Fiches par mouvement européen

 


  • { RELATED_TOPICS }
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron