» Pour vous inscrire : Inscription           » Si vous êtes déjà inscrit : Connexion           » Pour nous contacter : Contact

Au Portugal aussi, cela " ruisselle " à l'envers

Informations, statistiques et opinions sur la répartition des revenus et patrimoines,

Au Portugal aussi, cela " ruisselle " à l'envers

Messagepar causonsen » Dim 01 Déc 2013 14:31

Dans la théorie ultralibérale, la thèse du " ruissellement " postule que l'enrichissement des plus riches est vertueux parce qu'il profite aussi à l'ensemble de la société et notamment aux plus pauvres. Les plus riches seraient ainsi les principaux promoteurs de l'activité économique. Dans ces conditions, qu'ils bénéficient de la plus grosse part de l'accroissement de richesse serait à la fois juste et efficace, dès lors que les autres composantes de la société y trouveraient aussi leur intérêt, fut-il minime.
Il y aurait beaucoup à dire sur ce privilège d'office accordé au capital sur le travail.
Admettons cependant qu'il y ait une part de vérité dans tout cela. Encore faudrait-il que les riches en question soient de véritables entrepreneurs et que leur fibre sociale ne soit pas trop émoussée !
Or, l'une des caractéristiques de la période actuelle est que les fortunes se font plus aujourd'hui sur la spéculation que sur la véritable activité économique.
En outre, le partage du gâteau n'est plus seulement inégal (beaucoup pour quelques-uns et un peu pour beaucoup). La part des riches, qui croit, se nourrit désormais de la part des pauvres, qui décroit.
Un récent écho du Monde.fr (29 novembre 2013) nous en donne une nouvelle illustration :

Extraits :
" 16 %. C'est la hausse de la fortune des 25 personnes les plus riches du Portugal en 2013, atteignant, malgré la crise, 16,7 milliards d'euros, selon le palmarès annuel publié jeudi par le magazine Exame.
Alors que le Portugal est sorti péniblement de la récession au deuxième trimestre, les 25 plus grosses fortunes détiennent désormais l'équivalent de 10 % du PIB, contre 8,4 % en 2012. "Même en temps de crise, les grosses fortunes continuent à s'accroître", a commenté le magazine portugais, qui attribue cet enrichissement à des gains en Bourse alors que l'activité industrielle a baissé. L'homme le plus riche du Portugal, l'homme d'affaires Americo Amorim, 79 ans, a vu sa fortune plus que doubler en un an, à 4,5 milliards d'euros, grâce à l'envolée des titres du groupe qui porte son nom, premier producteur mondial de bouchons en liège, et du pétrolier Galp Energia
. "

25 personnes accaparant 1,6 % du PIB en un an, dans un pays de 10,5 millions d'habitants ! ...

Attention cependant. On voit que ces accroissements de fortune sont en grande partie " potentiels " car les valorisations boursières sont sujettes à fluctuations, parfois brutales. Qu'une nouvelle " bulle " crève et l'on se rendra une nouvelle fois compte qu'il ne faut pas se laisser abuser par certaines gonflettes financières.

Tout cela est donc non seulement injuste mais aussi néfaste pour le système économique, car générateur de risques, de soubresauts et de crises qui en sapent les fondations.
causonsen
 
Messages: 309
Enregistré le: Mar 13 Mar 2012 19:15

Re: Au Portugal aussi, cela " ruisselle " à l'envers

Messagepar scripta manent » Sam 07 Déc 2013 11:02

Pour prendre connaissance du débat suscité par cet article sur Agoravox :
Agoravox
scripta manent
Site Admin
 
Messages: 330
Enregistré le: Mer 06 Juil 2011 11:35


Retourner vers Pauvreté, richesse, revenus et patrimoines

 


  • { RELATED_TOPICS }
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron