» Pour vous inscrire : Inscription           » Si vous êtes déjà inscrit : Connexion           » Pour nous contacter : Contact

Le concept de " Reste pour vivre "

Informations, statistiques et opinions sur la répartition des revenus et patrimoines,

Le concept de " Reste pour vivre "

Messagepar voxpop » Mer 19 Sep 2012 15:58

Il existe de multiples façons d’appréhender le « revenu » :
- on peut s’en tenir au salaire, brut ou net, avec ou sans primes, réel ou en équivalent temps plein (neutralisation du travail à temps partiel) ; dans ce cas, on laisse de côté tous les travailleurs non salariés (professions libérales, « indépendants », …) et tous les non travailleurs ;
- ou bien prendre en compte l’ensemble des revenus du travail et du capital (intérêts perçus, dividendes, plus et moins-values de cession …) ;
- on peut ensuite y ajouter l’effet des prélèvements et transferts fiscaux et sociaux qui, selon les, cas améliore ou diminue le revenu ; on en arrive là à la notion de « revenu disponible » ;
- on peut enfin exprimer le revenu disponible par personne ou par ménage .
Pour être tout à fait complet, il faudrait ensuite prendre en compte :
- les « avantages en nature » dont peuvent bénéficier certaines personnes ou certains ménages : gratuité ou réductions tarifaires pour certains services ; accès aux aides « humanitaires » ; mais on sort alors du cadre du revenu monétaire disponible, avec les degrés de liberté qu’il offre à chacun ; pour l’essentiel ces mécanismes concernent les personnes en situation de misère, qui n’ont plus d’autre choix, pour survivre, que de s’inscrire dans le portrait-robot de la personne assistée ;
- les niveaux de service et de couverture sociale (santé, prévoyance, retraite, …) auxquels une personne peut avoir droit, en considération de ses cotisations obligatoires et des éventuelles cotisations de son employeur ; tout cela recouvre des réalités tangibles pour tout un chacun, mais n’est pas facile à résumer en un simple chiffre du fait du caractère doublement hypothétique des prestations (événements propres à chacun, évolution des règles de couverture).

Autant dire que tout cela n'est pas simple et ouvre la voie à d'interminables querelles de chiffres et de convictions, les propagandistes peu scrupuleux prenant soin de choisir la statistique qui soutiendra le mieux leur thèse ...

La notion de " Reste pour vivre " va plus loin dans l'analyse. Elle tient compte des dépenses " incompressibles " (se nourrir, se loger, se chauffer ...) pour déterminer la solde disponible pour de véritables choix de consommation (loisirs, culture, voyages ...).
Cette notion est particulièrement importante en un temps où l'évolution des prix du logement, de l'énergie ... a tendance à réduire à la portion congrue l'espace de liberté des ménages à faibles revenus. On comprendra aisément que plus les revenus augmentent et moins l'incidence des dépenses incompressibles est lourde.

Dans ce contexte, on ne peut que recommander la lecture du rapport que le C N L E (Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale) vient de consacrer à ce sujet : " Pour une mise en oeuvre du droit à des moyens convenables d’existence. Analyse établie autour du concept de « reste à vivre ». Juin 2012
http://www.cnle.gouv.fr/IMG/pdf/Rapport_CNLE_Reste_pour_vivre_imprimable_aout_2012.pdf
voxpop
 
Messages: 304
Enregistré le: Ven 24 Fév 2012 11:41

Re: Le concept de " Reste pour vivre "

Messagepar voxpop » Mer 30 Jan 2013 00:17

L'évolution du prix de l'énergie au cours des 10 dernières années, sans doute bénéfique du point de vue de l'incitation à la tempérance énergétique, a malheureusement fortement contribué à réduire le "reste pour vivre" des foyers à faibles revenus.
Entre 2002 et 2011, les prix des différentes énergies ont évolué comme suit (source : INSEE ; euros constants ?)
- électricité : + 18 %
- gaz : + 56,5 %
- fioul : + 140 %
- carburant : + 62,5 %
En 2012 encore, la hausse aura été de 10 % pour le gaz, y compris pour les personnes bénéficiant du tarif social. En effet, le Conseil d'Etat a annulé le gel des tarifs décidé fin 2011 par le gouvernement Fillon.
On sait par ailleurs que le Sénat a retoqué fin octobre 2012 le projet de loi du gouvernement Ayrault sur les tarifs progressifs de l'énergie, lequel projet ressemble d'ailleurs un peu à ... une usine à gaz.
Affaire à suivre.
En attendant, il est sûr que, pour ceux qui se chauffent au fioul et/ou qui doivent faire de longs trajets en voiture, le poste Energie est passé sur le devant de la scène.
voxpop
 
Messages: 304
Enregistré le: Ven 24 Fév 2012 11:41

Re: Le concept de " Reste pour vivre "

Messagepar causonsen » Lun 03 Juin 2013 22:25

Un écho paru dans l'édition de mai-juin 2013 de la revue du Secours populaire français nous apprend que " Le Boston Consulting Group a calculé que chaque famille pauvre paie 500 euros de plus par an que les autres ménages pour obtenir les biens et services de base. "
Double peine donc : ceux qui gagnent le moins sont aussi ceux qui paient le plus cher les biens et services indispensables à la vie quotidienne. Voila qui affecte encore un peu plus le " reste pour vivre ".

On nous précise que : " Six domaines ont été étudiés :
- le logement (lorsque sa taille diminue, le prix au m2 grimpe) ;
- les charges locatives (plus lourdes dans l'habitat mal isolé) ;
- la téléphonie mobile (la minute est plus onéreuse avec les cartes prépayées) ;
- les crédits à la consommation (utilisés par les petits budgets pour s'équiper) ;
- le cantonnement aux prêts immobiliers et aux assurances logement les moins favorables ;
- l'absence d'une couverture complémentaire santé.
"

Le Boston Consulting Group, surtout connu pour ses conseils en stratégie d'entreprise, fait ici une incursion intéressante dans le domaine social.
On aurait aimé en savoir plus sur cette étude : commandée par qui ? réalisée quand et où ? avec quelle méthodologie ?
causonsen
 
Messages: 309
Enregistré le: Mar 13 Mar 2012 19:15


Retourner vers Pauvreté, richesse, revenus et patrimoines

 


  • { RELATED_TOPICS }
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron