» Pour vous inscrire : Inscription           » Si vous êtes déjà inscrit : Connexion           » Pour nous contacter : Contact

L'évolution du taux de chômage selon l'âge, en France - Selon l'Observatoire des inégalités

L'évolution du taux de chômage selon l'âge, en France - Selon l'Observatoire des inégalités

Messagepar causonsen » Ven 13 Juin 2014 21:25

Publié le 5 juin 2014, par l'Observatoire des inégalités.

" De 1975 à 2012, le taux de chômage a été multiplié par quatre pour les 20-24 ans et par trois pour les 45-49 ans. Depuis 2008, la crise a particulièrement touché les plus jeunes. Le taux de chômage des moins de 25 ans atteint désormais un niveau record en France. Mais les plus âgés ne sont pas épargnés non plus.

L’évolution du chômage selon l’âge depuis 1975

En 2012, plus d’un jeune actif sur cinq (21,8 %), de 20 à 24 ans, est sans emploi. C’est quatre fois plus qu’en 1975 (5,3 %). Une part importante de la hausse a eu lieu entre 1975 et 1985. Le taux de chômage des jeunes atteint alors déjà 17 %. Une situation qui n’a rien de comparable avec les actifs de 45 à 49 ans, dont le taux est 3 fois moins élevé (7,1 % en 2012) que les 20-24 ans, même s’il a aussi progressé (il était de 2,3 % en 1975).

L’évolution du taux de chômage, sur ces deux tranches d’âge, est significative de la dégradation de l’emploi depuis les années 1970. Mais elle montre comment un taux moyen peut masquer des réalités très différentes. La majorité des jeunes peu qualifiés savent qu’ils passeront par le chômage et la précarité avant de pouvoir s’intégrer dans la vie professionnelle. Le niveau actuel du chômage a des répercussions qui vont au-delà des niveaux de vie : difficulté à se stabiliser, trouver un logement, partir en vacances, s’établir en couple, etc. Dans les tranches d’âges les plus élevés, le chômage a des conséquences désastreuses en termes de niveaux de vie. Surtout, il s’agit souvent d’un processus dont il est plus difficile de se défaire : la durée du chômage des plus de 50 ans est très supérieure à celle des plus jeunes (lire La durée de chômage selon le sexe et l’âge). Passé un certain âge, il devient plus complexe de retrouver un emploi.

L’évolution depuis 2008

L’année 2008 marque le début de la crise financière, qui va avoir des conséquences économiques majeures, avec une nouvelle forte dégradation de l’emploi. Entre le premier trimestre 2008 et le dernier trimestre 2013, l’augmentation du taux de chômage est nette pour les trois tranches d’âge, mais tout particulièrement pour les plus jeunes. Alors que le taux augmente sur cette période de 3,1 points pour les 25-49 ans et de 2,4 points pour les plus de 50 ans, la hausse est de 5,8 points pour les moins de 25 ans, 2,5 fois plus que les plus âgés. Le taux de chômage des jeunes atteint désormais un niveau record en France.

La progression du chômage chez les 25-49 ans est plus régulière, avec un taux qui passe de 6,1 à 9,2 % entre le premier trimestre 2008 et le dernier trimestre 2013. Celui des plus de 50 ans a connu une hausse de 2,4 points, de 4 à 6,4 %, niveau inconnu jusqu’à présent.

Au bout du compte, on assiste à une conjonction de deux phénomènes. Un socle très élevé de jeunes au chômage, mais dans une dynamique réversible. Un niveau plus faible chez les aînés, mais en progression, et dans des situations plus durables. De la même façon que le chômage frappe de plus en plus les hommes et progresse aussi dans les catégories relativement épargnées, on a, sans nul doute, le signe d’un mouvement de fond.
"

Pour accéder à l'article et à ses graphiques : Observatoire des inégalités
causonsen
 
Messages: 309
Enregistré le: Mar 13 Mar 2012 19:15

Retourner vers Economie et société

 


  • { RELATED_TOPICS }
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron