» Pour vous inscrire : Inscription           » Si vous êtes déjà inscrit : Connexion           » Pour nous contacter : Contact

" Le pape François fustige le capitalisme sauvage "

" Le pape François fustige le capitalisme sauvage "

Messagepar pierre » Ven 24 Mai 2013 19:09

Le Monde.fr :
" Le pape François a dénoncé mardi, lors d'une visite à une soupe populaire, le "capitalisme sauvage" et prêché pour un retour des valeurs de générosité et de charité. La semaine dernière, il avait lancé un vibrant appel à une réforme de la finance mondiale, estimant que l'impitoyable "culte de l'argent" et la "dictature de l'économie" avaient aggravé la vie de millions de personnes à travers la planète. "L'argent doit servir, il ne doit pas gouverner", avait-il déclaré aux ambassadeurs accrédités auprès du Saint-Siège pour son premier grand discours sur la finance depuis son élection en mars. Le nouveau pape, grand admirateur de St-François d'Assise, prône l'humilité et la sobriété à tous les niveaux de l'Eglise catholique. Il s'est personnellement imposé un mode de vie frugal, loin des ors des palais pontificaux. "

C'est grâce à cet écho que nous avons pris connaissance de l'existence du site " The Vatican today. News VA ", et des déclarations sociales du pape François.
Sous le titre " Le pape François fustige le capitalisme sauvage ", on y trouve notamment (21 mai 2013, repris de Radio Vatican) :
" Le pape François a fustigé mardi soir le capitalisme sauvage qui a provoqué, selon lui, la crise actuelle. (...)
(Il) a sévèrement critiqué le capitalisme sauvage qui a introduit la logique du profit coûte que coûte, du donner pour obtenir, de l’exploitation au détriment des personnes. Les résultats nous les voyons dans la crise actuelle. Nous devons tous retrouver le sens du don, de la gratuité et de la solidarité – a lancé le Saint-Père. "

La papauté a certes perdu de l'influence depuis qu'elle faisait et défaisait les rois (le sinistre Staline, indisposé par des déclarations de la papauté, a commenté à sa manière cette perte d'influence : " Le pape ? Combien de divisions ? "), mais elle demeure une voix qui porte.
Ces déclarations répétées finiront-elles par marquer l'opinion, et pas seulement celle des catholiques ?

Pour accéder au site du Vatican : http://www.news.va/fr/news/le-pape-francois-fustige-le-capitalisme-sauvage
pierre
 
Messages: 161
Enregistré le: Dim 18 Sep 2011 15:58

Re: " Le pape François fustige le capitalisme sauvage "

Messagepar pierre » Sam 25 Mai 2013 17:34

Dans l'édition de mai 2013 du journal L'Expansion, Gaël Giraud, économiste et jésuite, rappelle les principales manifestations de la doctrine sociale de l'église catholique :
" (la première) remonte au plaidoyer de Léon XIII en faveur de la cause ouvrière, formulé en en 1891 dans l'encyclique Rerum Novarum, qui a constitué l'un des ferments du catholicisme social. En 1931, l'encyclique du pape Pie XI, Dragesimo anno, est une attaque en règle contre l'hypertrophie de la sphère financière et contre la tyrannie économique des marchés financiers. Le pape se montre extrêmement sévère à l'égard d'une finance dérégulée qui a mis par terre toute l'économie mondiale lors du krach de 1929. Par la suite, on retrouve des avertissements analogues dans l'encyclique Centesimus annus de Jean-Paul II en 1991, qui met en garde contre la déshumanisation provoquée par les excès du capitalisme, et dans Caritas in veritate de Benoît XVI en 2009. Plus récemment, à l'automne 2011, le conseil pontifical Justice et paix, dirigé par le cardinal ghanéen Henri Tuckson, a publié un texte qui a beaucoup fait réagir les milieux d'affaires catholiques. Il demande trois grandes réformes précises : la mise en place d'une taxe Tobin sur les transactions financières, la séparation entre banque de dépôt et banques de marché, et enfin la recapitalisation sous condition des banques. J'ai défendu ce texte, notamment à Francfort devant un parterre de patrons et de financiers allemands et autrichiens ulcérés. Certains m'ont lancé : " Depuis quand l'église s'occupe-t-elle d'autre chose que de ce qui se passe sous la couette ? " "
Faut-il croire que, pour ce "parterre de patrons et de financiers ", il n'y a rien d'autre que la finance et la "couette " ? ...

Je laisse aux historiens de l'institution le soin de peser ce que ces prises de position en faveur d'une doctrine sociale généreuse pèsent dans le bilan global de la hiérarchie catholique. Les dates citées (1891, 1931, 1991, 2009, 2011), qui marquent des jalons d'abord séparés par plusieurs décennies ne témoignent pas d'une grande constance dans le combat, même si, bien sûr, on ne doit pas s'en tenir à ces étapes majeures.
Le tournant du millénaire a vu les prises de position se resserrer. La période actuelle, au cours de laquelle la crise économique et sociale coexiste avec une crise de l'institution catholique, verra-t-elle la détermination se renforcer ?
pierre
 
Messages: 161
Enregistré le: Dim 18 Sep 2011 15:58

Re: " Le pape François fustige le capitalisme sauvage "

Messagepar causonsen » Mar 18 Juin 2013 17:09

Selon Le Monde.fr du 18 juin 2013, le pape vient de déclarer :
« Aujourd'hui, un chrétien s'il n'est pas révolutionnaire n'est pas chrétien ! »
" C'est l'une des nombreuses petites phrases lancées par le pape François lundi soir à Rome, dans une des homélies les plus radicales qu'il ait jamais prononcées. "

Difficile de savoir " combien le pape a de divisions ". En tout cas, il tire le " canon " !

Difficile aussi de savoir quel contenu le pape donne à ce concept de " révolution " et quelle recommandation il en tire en matière d'action sociale.
Attendons la suite.

Si quelqu'un a vu passer un commentaire dans " Le Figaro ", qu'il nous en fasse part.
causonsen
 
Messages: 309
Enregistré le: Mar 13 Mar 2012 19:15

Re: " Le pape François fustige le capitalisme sauvage "

Messagepar voxpop » Mar 09 Juil 2013 11:53

Le pape François persiste et signe.

En visite à Lampedusa, il a déclaré, à propos des migrants de la misère : « Nos frères et sœurs cherchaient à sortir de situations difficiles pour trouver un endroit meilleur pour eux et leur famille mais ils ont trouvé la mort (...) nous avons perdu le sens de la responsabilité fraternelle. »
Le pape François a dénoncé : " La culture du bien-être, qui nous amène à penser à nous-mêmes, nous rend insensibles aux cris des autres, nous fait vivre dans des bulles de savon, qui sont belles, mais ne sont rien. Elles sont l'illusion du futile, du provisoire, illusion qui porte à l'indifférence envers les autres, et même à la mondialisation (globalisation) de l'indifférence ".
Associer la mondialisation - telle qu'elle va - à l'indifférence est assez bien vu.

Faisant ensuite preuve d'un bel esprit de tolérance, le pape a déclaré qu'il désirait se tourner en pensée vers « les chers immigrés musulmans qui commencent aujourd’hui le jeûne du Ramadan, avec le souhait d’abondants fruits spirituels. L'Eglise vous est proche dans la recherche d'une vie plus digne pour vous et vos familles ».
voxpop
 
Messages: 304
Enregistré le: Ven 24 Fév 2012 11:41

Re: " Le pape François fustige le capitalisme sauvage "

Messagepar causonsen » Mar 24 Sep 2013 21:00

Selon News VA - The Vatican today (22 septembre 2013), " Le Pape incite à la révolte contre un système qui fait du mal "

Extraits de l'article :
" Le pape François appelle à lutter contre l'idolâtrie de l'argent
Le pape François a passé la journée de dimanche à Cagliari, en Sardaigne, une visite de 10h, ponctuée de nombreuses rencontres, dominée par les questions sociales, suivie par des dizaines de milliers de fidèles.
(...)
(il) a appelé à la solidarité et à plus de fraternité se livrant à une critique sévère du système économique mondial, un système idolâtre, injuste, immoral qui a érigé l’argent en maître et qui pénalise les couches les plus faibles de la société.
Le Pape incite à la révolte contre un système qui fait du mal.
Tout au long de la journée, le Saint-Père est sorti plusieurs fois de son texte pour dire sa sollicitude et interpeller les responsables. S’exprimant avec passion, parfois avec colère, il a fustigé les dirigeants politiques qui ne trouvent pas de solutions à la crise actuelle. Il a lancé une mise en garde contre les bonimenteurs avides qui promettent des illusions. Mais il a fait encore plus en incitant ses auditeurs à se rebeller contre ce système globalisé qui cause tant de souffrance et à ne pas avoir peur de réclamer du travail à grands cris. (...)
quand il a parlé de la charité, il a condamné sévèrement ceux qui s’en servent pour se montrer ou servir leurs intérêts. Ils commettent un péché. La charité n’est pas une forme d’assistanat pour se donner bonne conscience, c’est un choix de vie.
"
L'article se conclut comme suit :
" Ses prises de parole fortes feront date. "
C'est en effet bien possible.

Pour accéder au texte complet de l'article : News VA
causonsen
 
Messages: 309
Enregistré le: Mar 13 Mar 2012 19:15

Re: " Le pape François fustige le capitalisme sauvage "

Messagepar voxpop » Sam 05 Oct 2013 17:14

La nouvelle tragédie de Lampédusa a donné au pape François une triste occasion de réitérer son discours sur la mondialisation souvent qualifiée sur ce forum d'" ultralibérale " :

Après avoir souhaité aux " chers immigrés musulmans qui commencent, ce soir, le jeune du Ramadan, (...) d’abondants fruits spirituels " (autre thème cher au pape), il a été une fois de plus sans détour :
Extraits de son homélie :
" Beaucoup de nous, je m’y inclus aussi, nous sommes désorientés, nous se sommes plus attentifs au monde dans lequel nous vivons, nous ne soignons pas, nous ne gardons pas ce que Dieu a créé pour tous et nous ne sommes plus capables non plus de nous garder les uns les autres. Et quand cette désorientation assume les dimensions du monde, on arrive à des tragédies comme celle à laquelle nous avons assisté. (...)
Aujourd’hui, personne dans le monde ne se sent responsable de cela ; nous avons perdu le sens de la responsabilité fraternelle ; nous sommes tombés dans l’attitude hypocrite du prêtre et du serviteur de l’autel, dont parlait Jésus dans la parabole du Bon Samaritain : nous regardons le frère à demi mort sur le bord de la route, peut-être pensons-nous « le pauvre », et continuons notre route, ce n’est pas notre affaire ; et avec cela nous nous mettons l’âme en paix, nous nous sentons en règle. La culture du bien-être, qui nous amène à penser à nous-même, nous rend insensibles aux cris des autres, nous fait vivre dans des bulles de savon, qui sont belles, mais ne sont rien ; elles sont l’illusion du futile, du provisoire, illusion qui porte à l’indifférence envers les autres, et même à la mondialisation de l’indifférence. Dans ce monde de la mondialisation, nous sommes tombés dans la mondialisation de l’indifférence. Nous sommes habitués à la souffrance de l’autre, cela ne nous regarde pas, ne nous intéresse pas, ce n’est pas notre affaire !
"

Pour accéder au texte complet de l'homélie : Homélie
voxpop
 
Messages: 304
Enregistré le: Ven 24 Fév 2012 11:41

Re: " Le pape François fustige le capitalisme sauvage "

Messagepar voxpop » Lun 16 Déc 2013 12:33

Sur son blog " Digne de foi " (Le Monde.fr, 12 décembre 2013), Stéphanie Le Bars titre " Le pape dénonce l’abandon d’une « saine économie » ".

Extraits :
" Le pape va-t-il une nouvelle fois être traité de « marxiste et de néo-socialiste » par les néo-cons américains ? Après son texte programmatique du 26 novembre, qui lui a valu ces accusations, et dans lequel François dénonçait « la main invisible du marché » et « la culture du déchet », le pape renouvelle sa charge contre les méfaits de la crise financière dans son premier message pour la paix, publié jeudi 12 décembre et qui sera lu dans toutes les églises le 1er janvier.
Intitulé " La fraternité, fondement et route pour la paix ", ce texte dénonce « les éthiques contemporaines caractérisées par un individualisme diffus, un égocentrisme et un consumérisme matérialiste, qui affaiblissent les liens sociaux, en alimentant cette mentalité du “ déchet ”, qui pousse au mépris ». " La succession des crises économiques doit nous amener à repenser nos modèles de développement économique et à changer nos modes de vie " . (...)
A l’appui de sa démonstration, qui risque de lui attirer de nouvelles critiques de la part de certains milieux économiques, François livre un rapide rappel de la doctrine sociale de l’Eglise. « Nous ne devons pas oublier l’enseignement de l’Église sur ce qu’on appelle l’hypothèque sociale, sur la base de laquelle, comme le dit saint Thomas d’Aquin, il est permis et même nécessaire « que l’homme ait la propriété des biens » ; quant à l’usage, « il ne doit jamais tenir les choses qu’il possède comme n’appartenant qu’à lui, mais les regarder aussi comme communes, en ce sens qu’elles puissent profiter non seulement à lui mais aussi aux autres » ".


St Thomas d"Aquin nous livre ici, dans une langue simple et superbe, une bien belle approche de la propriété.

Pour accéder à l'article complet : Digne de foi
voxpop
 
Messages: 304
Enregistré le: Ven 24 Fév 2012 11:41


Retourner vers Economie et société

 


  • { RELATED_TOPICS }
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron