» Pour vous inscrire : Inscription           » Si vous êtes déjà inscrit : Connexion           » Pour nous contacter : Contact

"De Rio à Rio en passant par Bruxelles Francfort et Athènes"

"De Rio à Rio en passant par Bruxelles Francfort et Athènes"

Messagepar voxpop » Dim 10 Juin 2012 11:29

Lu sur le blog de Jean-Marie Harribey (Alternatives économiques)
le 28 mai 2012

" De Rio à Rio, en passant par Bruxelles, Francfort et Athènes "

" Cette fin de printemps 2012 connaîtra deux anniversaires. L’un de vingt ans, l’autre de sept ans.
Vingt ans après, l’ONU convoque de nouveau à Rio de Janeiro ses pays membres pour leur conter la nouvelle version du développement soutenable, celle qui se nomme, selon les besoins rhétoriques, croissance verte ou économie verte.
Comme pratiquement aucun objectif fixé en 1992 n’a été vraiment atteint, au contraire, notamment en termes de biodiversité protégée ou de réduction d’émission de gaz à effet de serre, il faut bien repeindre la maison qui brûle en vert. Et, aujourd’hui comme jadis, la société civile risque d’être piégée. Dans la stratégie des grandes firmes, pollueuses en diable et dévoreuses insatiables de ressources, le développent soutenable était, dès le départ, synonyme de développement des affaires en faisant de tout, même de la dépollution, une occasion de profit, voire une opportunité de spéculation avec les permis d’émission. Ce qui n’a pas manqué de susciter la méfiance vis-à-vis de ce concept de développement soutenable, et même, pour certains théoriciens ou militants alternatifs, le refus catégorique de tout développement. C’était mortel pour dynamiser une perspective de transition.
Le même scénario se prépare. La croissance verte, renommée économie verte ou Green New Deal soulève, avec de bonnes raisons, l’hostilité de nombre d’acteurs et de mouvements sociaux. Avec le risque de s’empêcher de penser un véritable verdissement de l’économie, c’est-à-dire une transition vers une économie écologique qui soit en même temps capable de répondre aux besoins sociaux. Le piège se refermerait alors : condamner toute économie verte aboutirait aux mêmes échecs que le refus de tout développement.
Quelques semaines après être revenu de Rio, j’écrivais un texte, « De Rio de Janeiro à Bruxelles en passant par Maastricht », daté du 15 septembre 1992, alors que nous nous apprêtions à nous prononcer sur le traité de Maastricht. J’y écrivais que la ratification du Traité de Maastricht signifierait une coupure entre les pays riches de l’Europe du nord-ouest et les pays pauvres de l’Europe du sud et de l’est, et qu’elle représenterait un verrouillage supplémentaire pour éviter la construction d’un autre Europe, solidaire, tandis que les incantations à la croissance se heurteraient aux limites écologiques. Nous en sommes là. "


Bien vu !
Pour accéder à l'article complet et au blog de Jean-Marie Harribey :
http://alternatives-economiques.fr/blogs/harribey
voxpop
 
Messages: 304
Enregistré le: Ven 24 Fév 2012 11:41

Retourner vers Environnement

 


  • { RELATED_TOPICS }
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron