» Pour vous inscrire : Inscription           » Si vous êtes déjà inscrit : Connexion           » Pour nous contacter : Contact

Terre, qui sont les accapareurs ?

Terre, qui sont les accapareurs ?

Messagepar pierre » Jeu 04 Oct 2012 18:09

Paru dans Le Monde.fr du 4 septembre 2012 :

" Halte à la ruée sur les terres : 1 milliard d'humains touchés
Les superficies acquises depuis dix ans par des investissements étrangers dans les pays du Sud permettraient de nourrir un milliard d'humains, autant que de personnes souffrant de la faim dans le monde, assure l'organisation Oxfam. Or, "plus des deux tiers des transactions étaient destinées à des cultures pouvant servir à la production d'agrocarburants comme le soja, la canne à sucre, l'huile de palme ou le jatropha", indique-t-elle jeudi dans son rapport "Notre terre, notre vie. Halte à la ruée mondiale sur les terres". Oxfam précise également que les superficies concernées équivalent à plus de trois fois la taille de la France, ou huit fois celle du Royaume-Uni, à 60 % dans des régions "gravement touchées par le problème de la faim".
Le phénomène atteint de telles proportions que dans les pays pauvres, "une superficie équivalant à celle de Paris est vendue à des investisseurs étrangers toutes les dix heures". Au Liberia, sorti en 2003 de plus de vingt ans ans de guerre, "30 % du territoire national a fait l'objet de transactions foncières en seulement cinq ans" et au Cambodge, les ONG estiment que "56 % à 63 % des terres arables ont été cédées à des intérêts privés". L'accaparement de terres a été dopé par la flambée des cours des matières premières agricoles, au point que "les transactions foncières ont triplé lors de la crise des prix alimentaires en 2008 et en 2009", note encore Oxfam. Après la nouvelle flambée des cours en août et les perspectives déficitaires en céréales pour l'année, Oxfam réclame des "mesures urgentes pour désamorcer la menace d'une nouvelle vague d'accaparements de terres". La Banque mondiale (BM), notamment, doit consentir "un gel pour six mois de ses investissements dans des terres agricoles" des pays en développement, le temps d'adopter "des mesures d'encadrement plus rigoureuses pour prévenir l'accaparement des terres".
Pour Jeremy Hobbs, directeur général d'Oxfam, "la BM est la mieux placée pour éviter que ce phénomène ne devienne l'un des plus grands scandales du XXIe siècle". Il souhaite qu'à l'occasion de son assemblée annuelle, à Tokyo, du 12 au 14 octobre, la BM "envoie aux investisseurs du monde entier un signal fort selon lequel ils doivent mettre fin à l'accaparement des terres" et veille à améliorer la transparence des transactions foncières, en accord avec les communautés concernées. "
pierre
 
Messages: 161
Enregistré le: Dim 18 Sep 2011 15:58

" Terre, qui sont les accapareurs ? "

Messagepar causonsen » Jeu 22 Nov 2012 00:06

" Terre, qui sont les accapareurs ? "
Tel est le titre d'un article de La Libre Belgique, paru le 16 novembre 2012 :

L'article se réfère à un rapport publié par l'ONG Grain :
"Who’s behind the land grabs", grain@grain.org et http://www.grain.org

" Depuis 2007, souligne l’ONG, 10 millions d’hectares par an en moyenne ont été accaparés dans le monde par des compagnies étrangères : "Un petit nombre de gens prend ainsi une partie de plus en plus grande des terres arables du monde, et l’eau qui va avec, laissant les autres avec moins, ou rien du tout", souligne Grain. Dorénavant, souligne-t-elle, " ce sont ces nouveaux seigneurs de la terre qui décideront qui mangera et qui ne mangera pas, qui profite et qui périt dans le système alimentaire". "
Une grande partie de ces terres est convertie pour la production d'agrocarburants. Voir sur ce point :
http://www.citoyensunisdeurope.eu/environnement-f52/nucleaire-gaz-de-schiste-agrocarburants-environnement-f52-affames-assoiffes-mais-climatises-t355-10.html#p651

Pour accéder au texte complet de l'article de La libre Belgique :
http://www.lalibre.be/societe/planete/article/777954/terres-qui-sont-les-accapareurs.html
causonsen
 
Messages: 309
Enregistré le: Mar 13 Mar 2012 19:15

Re: " Terre, qui sont les accapareurs ? "

Messagepar voxpop » Ven 08 Fév 2013 14:58

" Poorly governed countries targeted by land investors " (" Les pays mal gouvernés sont ciblés par les acheteurs de terres ". Tel est le titre d'un article publié par l'ONG OXFAM le 7 février 2013.

Il ne s'agit pas ici d'acquisition de modestes parcelles, il s'agit d'opérations portant sur des dizaines de milliers d'hectares, souvent au détriment de populations autochtones, qui n'ont plus qu'à se soumettre à leurs nouveaux seigneurs ou à aller voir ailleurs s'il y fait meilleur.

Selon OXFAM, “ Getting a grip on the modern day land rush, which sees an area the size of London sold off to foreign investors every six days, must be top of the Bank’s agenda ” : " Se saisir de la question de la ruée sur les terres, qui aboutit à ce que, tous les 6 jours, un territoire de la taille de Londres soit vendu à des investisseurs étrangers, doit être une priorité de la Banque mondiale ".
Jusqu'à présent, la Banque mondiale avait plutôt tendance à financer ces opérations. Rude reconversion en perspective !

Pour accéder au texte complet de l'article :
poorly-governed-countries-targeted-land-investors

Voir aussi sur ce sujet :
Milices privées et seigneuries du business : attention, danger !
Ecologie : La Banque mondiale se met au vert
voxpop
 
Messages: 304
Enregistré le: Ven 24 Fév 2012 11:41

Re: " Terre, qui sont les accapareurs ? "

Messagepar causonsen » Jeu 07 Mar 2013 14:54

Selon un article de Ouest France, en date du 5 mars 2013, le Qatar, qui importe 90 % de son alimentation, serait particulièrement actif sur le front de l'achat de terres arables.
Depuis la crise céréalière de 2008, qui a vu plusieurs grands exportateurs, dont la Russie, cesser leurs approvisionnements, les pays du Golfe Persique se préoccupent très sérieusement de leur sécurité alimentaire.
Le Qatar a élaboré un plan de développement d'une agriculture locale, qui ne pourra couvrir cependant qu'une fraction de ses besoins. On peut imaginer que tout cela n'est pas économe en eau. De façon générale, le Qatar qui, pour la façade, a accueilli en 2012 la conférence de Doha sur le changement climatique, ne se distingue pas par sa fibre écologique : 70 % de l'énergie qui y est consommée sert à la climatisation ...
L'argent du pétrole est donc utilisé pour acheter des terres un peu partout dans le monde : Argentine, Kenya, Soudan, Australie ... parfois en conflit avec les agriculteurs locaux qui voient des centaines de milliers d'hectares passer en des mains étrangères. Le Qatar, 11.000 km2, soit le tiers de la Bretagne, est ainsi en passe de délocaliser ... son territoire.
L'Europe n'échappe pas à cette prospection, avec des succès variés selon les pays.
La Bulgarie déroule le tapis rouge aux investisseurs chinois et qataris, aux dires de Miroslav Naydenov, son ministre de l'Agriculture. Le Qatar a prévu d'investir 100 millions d'euros à très court terme en Bulgarie, avec création de fermes géantes (100.000 ha) plus vastes que les kolkhozes de l'ère communiste. L'objectif est double : sécurité alimentaire mais aussi développement d'un "business" agricole qui, ici, pourra au surplus bénéficier des aides de la Politique agricole commune (PAC) !
causonsen
 
Messages: 309
Enregistré le: Mar 13 Mar 2012 19:15

Re: " Terre, qui sont les accapareurs ? "

Messagepar voxpop » Ven 08 Mar 2013 16:16

Les qataris n'achètent pas que des terres arables.
Ils achètent aussi des îles grecques :
" L'émir Hamad bin Khalifa Al Thani aimait bien la vue depuis son yacht: il a dépensé 8,5 millions d’euros pour acquérir six îles inhabitées de la mer Ionienne, sur la côte grecque. "

Pour en savoir plus :
http://www.slate.fr/lien/69039/emir-qatar-psg-iles-grece
voxpop
 
Messages: 304
Enregistré le: Ven 24 Fév 2012 11:41

Re: " Terre, qui sont les accapareurs ? "

Messagepar voxpop » Jeu 17 Avr 2014 11:37

La Chine achète massivement des terres arables à l'étranger.

Selon le Los Angeles Times : " China looks abroad for greener pastures "

Extraits :
" With 1.3 billion people to feed in a nation grappling with tainted food and polluted land, Chinese companies are investing in farmland overseas. (...)
From an economic standpoint, Chinese investment in farmland has impeccable logic. One oft-cited statistic is that China has 20% of the world's population and just 9% of its arable land.
"Throughout Chinese history, our land was never enough," said Tian Zhihong, a professor of international agriculture at China Agricultural University.
China suffers from chronic drought and desertification, and has compounded its problems in recent decades by polluting the land or paving it over in a headlong rush toward economic development. The Ministry of Land and Resources in December revealed the results of a five-year study (previously kept secret): 8 million acres of farmland, or roughly 2% of the country's arable land, is too polluted for farming.
When China's largest pork producer, Shuanghui International Holdings, last year paid $4.7 billon for its U.S. counterpart, Smithfield Foods Inc., it also acquired more than 100,000 acres of farmland in Missouri, Texas and North Carolina. (...)
In Australia, a Chinese-led consortium acquired a sprawling 200,000-acre cotton plantation known as Cubbie Station, complete with what is said to be the largest irrigation system in the Southern Hemisphere. (...)
In a paper published in 2012, the Canada-based International Institute for Sustainable Development confirmed the existence of 54 Chinese projects overseas covering almost 12 million acres. (Land Matrix, an activist group that compiles information on the sale of farmland, found nearly double the amount of overseas land being farmed by the Chinese.)
"

Pour accéder à l'article complet : Los Angeles Times
voxpop
 
Messages: 304
Enregistré le: Ven 24 Fév 2012 11:41

Re: " Terre, qui sont les accapareurs ? "

Messagepar voxpop » Ven 30 Jan 2015 19:43

Un écho du Monde.fr revient sur la question de l'achat massif de terres arables à l'étranger par la Chine :
" La Chine représente 22 % de la population mondiale, mais ne possède que 7 % des terres arables. Pour compenser ce différentiel qui menace sa sécurité alimentaire, Pékin se déploie à l'étranger. Ses cibles : l'Asie centrale, l'Afrique et l'Amérique du Sud. "
Cet écho fait suite à la publication d'un article abondamment documenté dans : Asia Sentinel
voxpop
 
Messages: 304
Enregistré le: Ven 24 Fév 2012 11:41


Retourner vers Environnement

 


  • { RELATED_TOPICS }
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron