» Pour vous inscrire : Inscription           » Si vous êtes déjà inscrit : Connexion           » Pour nous contacter : Contact

" Trop de finance tue-t-il la croissance ? "

Pour essayer d'y voir plus clair sur les mécanismes financiers et spéculatifs qui sont à l'oeuvre

" Trop de finance tue-t-il la croissance ? "

Messagepar voxpop » Mer 04 Sep 2013 17:08

En date du 2 septembre 2013, un article paru sur le blog de l'OFCE, sous la plume de Jérôme Creel, Paul Hubert et Fabien Labondance, propose une synthèse d'une étude publiée par le FMI en 2012 sur la question du lien entre financiarisation de l'économie et croissance.

Extraits :
" Existe-t-il un niveau optimal de financiarisation de l’économie ? Un document de travail du FMI écrit par Arcand, Berkes et Panizza (2012) s’intéresse à cette question et tente d’évaluer empiriquement ce niveau. Il met en avant les effets négatifs engendrés par une financiarisation trop approfondie. (...)
La relation entre croissance et finance est positive jusqu’à un certain niveau de financiarisation, et au-delà de ce seuil, les effets de la financiarisation commencent progressivement à devenir négatifs. (...) Ce seuil (en part de PIB) est compris entre 80% et 100% de crédits accordés au secteur privé.
Alors que le niveau de financiarisation des économies développées se situe au-dessus de ces seuils, ces conclusions incitent à contrôler le développement de la financiarisation et l’efficacité marginale que celui-ci peut avoir sur l’économie. De plus, l’argument des lobbys bancaires, selon lequel réguler la taille et la croissance du secteur financier aurait un impact négatif sur la croissance des économies concernées, n’est pas corroboré par les données dans le cas des pays développés.
"

Le Monde.fr, qui commente aussi cette étude rappelle que " avant le déclenchement de la crise des subprime à l'été 2007, les crédits accordés au secteur privé dépassaient 100% du PIB dans la zone euro et 200% aux Etats-Unis ... "

Au-delà du ratio " Crédits au privé / PIB ", il faudrait aussi s'intéresser à un autre aspect de la financiarisation de l'économie : les investissements à très court terme à vocation purement spéculative, qui contribuent à la création de bulles potentiellement explosives, aux effets en chaîne dévastateurs sur l'ensemble des systèmes économiques.
voxpop
 
Messages: 304
Enregistré le: Ven 24 Fév 2012 11:41

Retourner vers Finance et spéculation

 


  • { RELATED_TOPICS }
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron