» Pour vous inscrire : Inscription           » Si vous êtes déjà inscrit : Connexion           » Pour nous contacter : Contact

Rapport UNICEF : " Le bien-être des enfants dans les pays riches : vue d'ensemble comparative "

Rapport UNICEF : " Le bien-être des enfants dans les pays riches : vue d'ensemble comparative "

Messagepar pierre » Ven 12 Avr 2013 16:22

Le Centre de recherche de l’UNICEF (Florence) vient de publier un rapport intitulé « Le bien-être des enfants dans
les pays riches : vue d’ensemble comparative
».
Les résultats ne sont pas brillants pour certains pays européens, mais la tendance est globalement à l’amélioration. Selon l'UNICEF, des insuffisances méthodologiques sont à corriger, en particulier en ce qui concerne les données relatives à la toute petite enfance. Notons en outre que, comme le signale l'UNICEF, les données les plus récentes n'ont pas pu être intégrées, ce qui a certainement réduit l'impact négatif lié à la crise en cours.
L’un des intérêts de cette étude est qu’elle évite l’écueil de l’appréciation subjective du bien-être, très dépendante de la culture de chaque pays, en se fondant principalement sur des critères objectivement mesurables. Dans ces conditions, voir les USA en queue de classement est tout de même assez frappant et pourrait inciter certains « états-uniens » à plus de retenue lorsqu’ils raillent la vieille Europe.

Extraits :
" Le classement présente la dernière synthèse disponible concernant le bien-être des enfants au sein de 29 des économies les plus avancées du monde.
Cinq dimensions de la vie des enfants ont été prises en compte : le bien-être matériel, la santé et la sécurité, l’éducation, les comportements et les risques et enfin le logement et l’environnement. Au total, 26 indicateurs comparables à l’échelle internationale ont été inclus dans cette synthèse. (...)
Les Pays-Bas maintiennent leur position à la tête du tableau, étant le seul pays classé dans les cinq premières places pour toutes les dimensions du bien-être des enfants.
Les Pays-Bas sont également largement en tête pour ce qui est de l’évaluation du bien-être par les enfants eux-mêmes, 95 % des enfants ayant classé leur propre vie au-dessus de la valeur moyenne de l’Échelle de satisfaction de la vie.
Quatre pays nordiques (la Finlande, l’Islande, la Norvège et la Suède) occupent le haut du classement, juste en dessous des Pays-Bas.
Quatre pays d’Europe du Sud (l’Espagne, la Grèce, l’Italie et le Portugal) sont classés dans la moitié inférieure du tableau.
Les quatre dernières places sont occupées par trois des pays les plus pauvres de l’enquête (la Lettonie, la Lituanie et la Roumanie) et par l’un des plus riches, les États-Unis.
Globalement, il n’y a a priori pas de rapport direct entre le niveau de bien-être des enfants et le PIB par habitant. La République tchèque obtient un meilleur classement que l’Autriche, la Slovénie est mieux placée que le Canada et le Portugal obtient de meilleurs résultats que les États-Unis.
Des signes montrent que l’écart entre les pays d’Europe centrale et de l’Est et les économies industrielles plus établies
commence à se réduire. (...)
Il est clair que des évolutions significatives ont eu lieu au cours des années 2000 à 2010.
De manière globale, cette décennie s’est accompagnée d’une amélioration généralisée de la plupart des indicateurs du bien-être des enfants, mais pas de tous. Par exemple, le taux d’« aisance familiale faible », le taux de mortalité infantile et le pourcentage de jeunes fumant des cigarettes ont connu une diminution dans tous les pays disposant de ces données.
L’Espagne a chuté dans le classement, passant de la 5e place sur 21 pays au début de la décennie à la 19e place sur les 29 pays faisant partie de l’étude en 2009/2010.
Le Royaume-Uni a grimpé dans le classement. Occupant la dernière place en 2000/2001 (21e sur 21 pays), il se situe désormais au milieu du classement. (...)
Il convient cependant de retenir que l’évaluation du bien-être des enfants est un domaine d’étude relativement nouveau et que la vue d’ensemble présentée ici reste un travail inachevé.
La principale limite vient du fait que les données sur la vie des enfants pouvant être comparées au niveau international
ne sont pas accessibles en temps voulu. Entre le recueil d’informations issues de contextes très variés et leur publication sous forme de documents qui, après avoir été soumis à un contrôle de qualité, sont comparables au niveau international, le délai habituel est de deux à trois ans. Cela signifie que la majorité des statistiques sur le bien-être des enfants utilisées dans ce rapport, même si elles se basent sur les dernières données disponibles, correspondent à la période 2009/2010.
Dans des circonstances favorables, un tel délai serait source de frustration. Mais ces trois dernières années n’ont pas été favorables du tout. À partir de fin 2008, le ralentissement économique qui a touché la plupart des pays développés a entraîné une hausse du chômage et une chute des dépenses publiques, ce qui ne peut qu’affecter la vie de millions d’enfants. Les données de 2009 et 2010 reflètent seulement le début de cette turbulence. Malgré cela, dans l’ensemble, les données utilisées dans cette vue d’ensemble suivent les tendances à long terme et reflètent les résultats d’investissements durables dans la vie des enfants. Par exemple, il est peu probable que la récession de ces trois dernières années modifie profondément à court terme les résultats moyens concernant la réussite scolaire, les taux de vaccination ou la fréquence des comportements à risque.
"

Pour accéder à l'ensemble du rapport : Rapport UNICEF
pierre
 
Messages: 161
Enregistré le: Dim 18 Sep 2011 15:58

Retourner vers Informations et analyses globales et comparatives

 


  • { RELATED_TOPICS }
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron